Maroc: L'ONHYM dresse le bilan de ses activités - Les investissements en exploration pétrolière ont atteint en 2018 plus de 1,44 MMDH

Activité de l'Office au cours de l'année 2018, arrêté des comptes de l'exercice 2017, projet de budget 2019 et plan triennal 2019-2021. Tels étaient les principaux points inscrits au menu de la 15ème session du Conseil d'administration de l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) qui s'est tenue en début de semaine à Rabat.

Au cours de cette réunion, tenue sous la présidence du ministre de l'Energie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah, le Conseil a approuvé les comptes de l'exercice 2017 et le projet de budget 2019.

Par la même occasion, il a également pris acte du plan triennal 2019-2021. Lequel plan est « basé sur la poursuite de l'exploration minière et pétrolière et le développement de trois projets structurants de production : la mise en production de Tendrara, l'extension de la production de Meskala et la poursuite de production dans le Gharb », a précisé l'Office dans un communiqué publié au terme de la réunion.

Dressant le bilan de ses activités pour l'année 2018, l'ONHYM a révélé que le montant des investissements en exploration pétrolière au cours de cette période a atteint 1 milliard 411 millions de DH pour les partenaires et 30,51 millions de DH pour l'ONHYM, soit un total de 1,44 milliard de DH.

En détail, l'Office a indiqué qu'«à fin novembre 2018, la recherche d'hydrocarbures a couvert une superficie totale de 126.971,71 km² et comptait 28 permis en onshore, 42 permis en offshore (dont 17 ONHYM), 1 autorisation de reconnaissance et 10 concessions d'exploitation (dont 1 ONHYM) », notant que le nombre total de partenaires s'élevait à 13 pour la recherche des hydrocarbures. A propos des partenariats, l'ONHYM a expliqué qu'il a, plus globalement, «redoublé d'efforts pour maintenir et développer ses partenariats existants en conformité avec leurs engagements contractuels, et d'autre part, pour attirer de nouvelles compagnies et continuer à dynamiser la reconnaissance et l'évaluation du potentiel des bassins sédimentaires marocains».

Dans son communiqué, l'Office a également noté que l'année 2018 s'est caractérisée par le forage de 7 puits, précisant que cinq ont été réalisés dans le bassin du Gharb, un sur Grand Tendrara et un autre en offshore.

Au cours de la même année, l'ONHYM a relevé avoir conclu trois nouveaux accords pétroliers avec les sociétés Repsol et Shell sur la zone Tanfit et Sound Energy sur la zone Sidi Mokhtar onshore et Grand Tendrara, selon la même source.

S'agissant de la recherche minière, le bilan fait ressortir qu'au cours de cette même année, les travaux ont porté sur 49 objectifs situés dans les zones les plus prometteuses du pays.

Dans les détails, « les travaux propres de l'ONHYM ont concerné 35 objectifs dont 10 pour les métaux précieux, 10 pour les métaux de base et l'uranium, 04 pour les roches et minéraux industriels, 08 pour la reconnaissance minière et 03 projets spéciaux (géothermie)», a expliqué l'Office notant que ceux réalisés en partenariat ont intéressé 14 objectifs dont 04 pour les métaux précieux, 06 pour les métaux de base et 04 pour les roches et minéraux industriels.

Par ailleurs, et dans le cadre de la recherche stratégique, l'ONHYM a indiqué que les travaux ont concerné six projets en plus de la géothermie : un dans le Haut Atlas central, deux dans les provinces du Sud, un dans l'Anti-Atlas et deux dans l'Anti-Atlas occidental.

En ce qui concerne la production d'hydrocarbures, il apparaît que le volume de gaz naturel algérien ayant transité par le GME a atteint 9,45 milliards NM3 et résulte de l'augmentation des consommations des clients européens (SAGANE & TRANSGAS). Ce qui correspond à une hausse significative de 18,9% par rapport à l'année 2017.

L'ONHYM a indiqué, par ailleurs, que «le chiffre d'affaires généré par la vente des hydrocarbures à fin décembre 2018 s'élève à 141,5 millions de dirhams H.T contre 110,67 millions de dirhams H.T pour l'année 2017, enregistrant ainsi une hausse de 27,8%».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.