10 Janvier 2019

Sénégal: Exploitations familiales «naatangué» - Kolda et Ziguinchor receptionnent de nouvelles fermes agricoles

De nouvelles fermes agricoles réalisées par l'Agence nationale d'insertion et de développement agricole (Anida) seront réceptionnées à partir d'aujourd'hui dans les régions de Ziguinchor et Kolda. La réception de ces exploitations familiales dites «Naatangue» sera effectuée par le ministre de l'Agriculture et l'ambassadeur espagnol au Sénégal.

L'Agence nationale d'insertion et de développement agricole (Anida) informe, par le biais d'un communiqué datant d'hier, mercredi 9 janvier 2019, qu'à compter du jeudi 10 au samedi 12 janvier 2019, le ministre de l'Agriculture et de l'équipement rural Papa Abdoulaye Seck et l'ambassadeur du Royaume d'Espagne au Sénégal Alberto Virella, visiteront des fermes familiales «Naatangué» réalisées dans les régions de Ziguinchor et Kolda.

Des fermes qui ont été mises en place par l'Agence nationale d'insertion et de développement agricole dans le cadre du Projet d'aménagement de petites exploitations familiales intégrées (Papefi).

Selon le communiqué: «Cette série d'inauguration intervient après la réalisation de 48 fermes dans la phase 1 et la réalisation en cours de 57 fermes, soit un total de 105 fermes d'ici fin avril 2019». Le document précise également que «le coût moyen d'une ferme est de 11 700 000 dont 10 850 000 pour investissement et 850000 pour le fonds de roulement».

Selon toujours le texte de l'Anida, «les Fermes familiales «Naatangué» visent l'amélioration des performances des exploitations familiales par la maitrise de l'eau et la diversification permettant ainsi la réduction de la vulnérabilité des populations rurales face à l'insécurité alimentaire et à la malnutrition. Elles sont aussi un moyen de promouvoir des emplois durables en milieu rural».

L'Agence nationale d'insertion et de développement agricole (Anida) renseigne par ailleurs que: «Plusieurs fermes sont réalisées dans les régions Sud : Ziguinchor (55), Sédhiou (16) et Kolda (34), permettant de créer plus de 300 emplois directs et un millier d'emplois indirects. Le niveau de revenu annuel attendu par ferme est de 3 à 4 millions FCFA».

Mieux, souligne l'agence: «Le mécanisme de financement est à frais partagés sous forme d'un Partenariat Public Privé, avec une participation de l'Aecid (50%), de l'Anida (20%) et du bénéficiaire (30%).

La contribution du bénéficiaire est permise grâce au concours financier de la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (Cncas) qui leur accorde un crédit au taux d'intérêt de 8 % pour une durée de quatre ans avec un différé d'un an et du Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip) qui assure la garantie du crédit».

Sénégal

La Coalition nationale de lutte contre les MNT mise en place

Le Sénégal a procédé, le lundi 24 juin à Dakar, au lancement officiel de sa Coalition… Plus »

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.