10 Janvier 2019

Sénégal: Pour une meilleure compétitivité du PAD - L'acapad demande le soutien de l'etat

Pour faire de Dakar un hub portuaire régional, l'Amicale des cadres du Pad sollicite l'accompagnement de l'Etat du Sénégal.

En conférence de presse hier, mercredi 9 janvier, l'Acapad demande à l'Etat un appui financier à l'instar des pays voisins comme avec le port de la Côte d'Ivoire qui bénéficie de l'accompagnement de l'Etat ivoirien à hauteur de 750 milliards de francs Cfa. « Au niveau du port de Dakar, on fait des recettes mais il y a les charges qui sont là.

On a un capital de 52 milliards de francs Cfa. Pour la voirie seulement, c'est 75 milliards qu'il nous faut. Le port n'a pas ces revenus. Il est obligé de faire des emprunts obligataires au niveau des banques. On est arrivé à un niveau où on ne plus aller emprunter au niveau des banques.

Pour qu'on soit compétitif, il faut impérativement que l'Etat nous accompagne .Nos voisins sont accompagnés », a relevé Mamadou Corséne Sarr président de l'Acapad. Par ailleurs, il précise que le port de Dakar a un retard par rapport aux infrastructures mais la compétence demeure.

Aussi, les cadres du port demandent-ils d'être édifiés sur le port de Bargny-Sendou qu'ils considèrent comme un port privé, notamment un concurrent du Pad. « Le port de Bargny Sendou est un port privé géré par une entreprise privée.

On n'a aucune information sur ce port. On demande quelles sont les attributions et les missions données à cette entreprise. Il faut qu'on sache le contenu du contrat qui lie l'Etat du Sénégal et cette entreprise », soutient M Sarr.

Sénégal

Requête contre l'invalidation de sa candidature - Khalifa Sall saisit les «7 sages»

L'ancien maire de Dakar et candidat à la présidentielle de « Taxawu Senegaal ak Khalifa Sall »… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.