10 Janvier 2019

Sénégal: Bilan sécuritaire et social de la Gendarmerie nationale en 2018 - 7 tonnes de drogue saisies, 270 trafiquants arretes et plus de 232 millions de recettes

La Gendarmerie nationale a présenté son bilan sécuritaire et social pour l'exercice 2018, lors d'une cérémonie de présentation des meilleurs vœux hier, mercredi 9 janvier 2019. Les chiffres parlent d'eux-mêmes: 7 tonnes de drogue saisies, 270 trafiquants arrêtés et plus de 232 millions de recettes, etc.

Le Commandant en second de la Gendarmerie nationale, le Général Jean Baptiste Tine, a décliné, hier mercredi 9 janvier, le bilan des hommes en bleu pour l'année 2018. A l'en croire, 7 tonnes de chanvre indien ont été saisies par la Gendarmerie courant 2018.

Le trafic de drogue et de stupéfiants est à l'origine de l'arrestation de 270 personnes. Au titre de la police administrative et des actions de sécurisation, plus de 300.000 personnes ont fait l'objet de vérifications d'identité et 835 personnes arrêtées pour diverses infractions, signale-t-il.

Les actions de prévention et de contrôle dans le cadre de la sécurité routière ont permis de contrôler 557.212 véhicules et 36.600 motos dont 516 ont étés immobilisées pour défaut de port de casque et de pièces afférentes à la circulation, précise toujours le Commandant en second de Gendarmerie nationale. 60.151 infractions ont étés relevées.

Elles sont à l'origine de la saisine de 3045 permis de conduire et la perception de 232.079.000 F Cfa d'amendes forfaitaires, dit le Général Jean Baptiste Tine. Auparavant, il s'est dit fier d'appartenir à ce corps.

«La gendarmerie est assurément une belle institution à laquelle nous sommes fiers d'appartenir de par ses valeurs, de par la belle réputation qui est la sienne».

S'agissant des perspectives, le patron de la maréchaussée, le Général Cheikh Sène, informe que 2019, sera une année de défis parce que le contexte sécuritaire est incertain.

La Gendarmerie nationale est également déterminée à lutter contre les accidents graves, en améliorant ses capacités d'intervention sur les routes.

Le plan dénommé Réduire les accidents graves et intervenir sur les routes (Reagir), élaboré à cet effet, va permettre de développer les capacités essentielles.

«Sur le front de l'insécurité routière, la gendarmerie est déterminée à réduire les accidents graves par une amélioration des capacités d'intervention sur nos routes. Le plan (Réagir) va réduire les accidents graves et intervenir sur les routes.

Ce qui va permettre de développer les capacités essentielles et satisfaire les exigences fondamentales pour la sûreté de toutes les voies de communication.»

Aussi a-t-il annoncé que les gendarmes retraités auront l'appui institutionnel et matériel souhaité, promet le général Cheikh Sène. «Je voudrais commencer par les gendarmes retraités qui auront l'appui institutionnel et matériel souhaité», a déclaré le Général Cheikh Sène.

Sénégal

Polémique suite au rapport de l'UE à propos des parrainages

Le peuple sénégalais est « souverain », rappelle le ministre de l'Intérieur à la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.