10 Janvier 2019

Sénégal: « Mandat d'arrêt international» contre Karim Wade - La défense accuse, Aly Ngouille Ndiaye recuse

Les avocats de Karim Wade ont dénoncé, à travers un communiqué en date d'hier, mercredi, les agissements de l'Etat du Sénégal qui tenteraient d'obtenir d'Interpol l'émission d'une «notice bleue» a l'encontre de leur client.

En réplique, le ministre de l'Intérieur Aly Ngouille Ndiaye a démenti toute saisine d'Interpol par l'Etat du Sénégal, en vue d'un quelconque mandat d'arrêt international.

La «notice bleue» que l'Etat du Sénégal veut obtenir d'Interpol à l'encontre de Karim Wade est sans fondement. Telle est la conviction des avocats de l'ancien ministre d'Etat, par ailleurs candidat à la candidature du Pds à la présidentielle.

Dans un communiqué en date d'hier, mercredi, signé par les avocats Michel Bouyon et Jean Marc Fédida , il est ainsi spécifié qu'il ne s'agit là que d'une stratégie de l'Etat du Sénégal pour jeter le discrédit sur Karim Wade afin de légitimer l'invalidation de sa candidature à la présidentielle de février 2019.

D'ailleurs, relève la défense dans son texte, des instances comme la Cour de justice de la Cedeao, le Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire, le Comité des droits de l'homme des Nations Unies entre autres ont débouté l'Etat et ont démontré à suffisance « l'entêtement des autorités pour porter préjudice à Karim Wade et ce, en bafouant ses droits ainsi que les protocoles que le Sénégal s'est engagé à respecter au niveau international ».

Cette annonce de « mandat international » contre Karim Wade a toutefois été vite démentie par le ministre de l'Intérieur. Aly Ngouille Ndiaye a ainsi récusé toute prétendue saisine d'Interpol visant une arrestation du candidat déclaré du Pds au niveau international.

Selon le patron de la police sénégalaise, cette demande auprès de cette organisation internationale de police criminelle, en vue d'obtenir l'arrestation du candidat de la Parti Démocratique Sénégalais (Pds) avant qu'il ne débarque au Sénégal n'a jamais eu lieu.

Au final, le ministre n'a pas manqué de prendre à témoin Interpol tout en niant l'implication du gouvernement Sénégal dans une quelconque manœuvre visant à faire arrêter Karim Wade hors du pays. Affaire à suivre.

Sénégal

Présidentielle - Le défi de la paix en Casamance

La paix en Casamance sera encore une fois un thème de campagne majeur en vue de l'élection… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.