Ile Maurice: Tanmaya Lal - «Le projet à Agalega est déjà connu de tous»

Lors d'une session de travail entre Vishnu Lutchmeenaraidoo et Tanmaya Lal, le nouveau haut-commissaire indien à Maurice, ce jeudi 10 janvier, au bureau du ministère des Affaires étrangères, à Port-Louis, le dossier Agalega a été remis sur le tapis.

Questionné à propos des projets qui sont actuellement développés par l'Inde sur cette île, Tanmaya Lal a déclaré que ce sujet «est déjà connu de tous» et n'a pas voulu s'y attarder. Quant au ministre des Affaires étrangères, il a profité de l'occasion pour revenir sur la collaboration qui existe entre les deux pays, notamment en ce qui concerne l'économie bleue. Selon Vishnu Lutchmeenaraidoo, l'un des problèmes majeurs est la présence de pirates dans nos eaux. Le ministre a fait savoir qu'une stratégie sera développée pour mettre un frein à ce problème.

Le haut-commissaire indien a, quant à lui, fait savoir qu'il est au courant de l'importance de l'économie maritime. «Nous connaissons l'importance de l'industrie de la pêche et aussi celui du tourisme qui est lié à la mer et nous sommes heureux de pouvoir travailler conjointement avec le gouvernement mauricien.»

Tanmaya Lal se rendra à Delhi la semaine prochaine pour préparer la visite de Pravind Jugnauth en Inde. Le Premier ministre s'y rendra en tant qu'invité d'honneur du 19 au 27 janvier prochain dans le cadre du «Republic Day» dont la célébration officielle se tiendra à Mumbai le 26 janvier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.