10 Janvier 2019

Sénégal: Plaidoyer pour la formalisation et le financement massif du secteur informel

Dakar — La promotion du secteur informel passe par une formalisation des petites et moyennes entreprises et un financement massif, dans l'optique de booster la croissance, a déclaré Serigne Mboup, président de l'Union nationale des chambres de commerce du Sénégal (UNCAS).

"On ne peut rien réaliser en restant dans l'informel. La promotion nécessite une formalisation et des investissements massifs", a-t-il soutenu, en intervenant lors de l'ouverture de la deuxième édition du forum de la PME sénégalaise axée sur le thème "Accompagner les futurs champions".

Le secteur privé sénégalais reste "très fort" même s'il est dispersé, a-t-il indiqué.

Pour lui, la vision d'un secteur privé, animé d'un esprit patriotique, conquérant et résolument engagé au côté des pouvoirs publics, reste le défi des différentes chambres consulaires.

"La plupart du budget national passe par le département du Commerce. Ensemble, nous pouvons agir et encourager des champions", a lancé M. Mboup, rappelant que le commerce est à la base de toute activité économique.

Le dernier recensement des entreprises réalisé par l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) fait état de près de 490 mille unités économiques au Sénégal, dont 97% sont du secteur informel.

Cet état de fait démontre, selon lui, que le secteur informel doit évoluer et changer de cap en allant vers la formalisation.

"Nous espérons que les conclusions du forum vont permettre d'analyser les risques des PME mais également améliorer les espaces d'échanges et de partage", a suggéré Serigne Mboup.

Sénégal

Incendie à Louga - Une vingtaine de maisons brûlées

Un incendie s'est déclaré lundi soir à Médina garage, un quartier de Louga, ravageant une… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.