Afrique de l'Ouest: Un espace économique harmonisé et intégré

Photo: Togonews
L'UEMOA regroupe 8 pays : Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.
10 Janvier 2019

L'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a fêté jeudi à Ouagadougou, le 25e anniversaire de sa création.

Créée le 10 janvier 1994 à Dakar, cet ensemble a pour objectif l'édification d'un espace économique harmonisé et intégré.

Huit Etats côtiers et sahéliens, liés par l'usage d'une monnaie commune, le FCFA et bénéficiant de traditions culturelles communes, en sont membres : Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

Cet anniversaire sera célébré tout au long de 2019 au siège et dans les pays membres de l'Union.

Pour Assoukou Raymond Krikpeu, le représentant de la commission de l'UEMOA à Lomé, le bilan de l'organisation est globalement positif, même si tout reste à faire dans le domaine de l'intégration.

L'objectif de l'Union est la création d'un marché commun basé sur la libre circulation des biens, des personnes, des services, des capitaux et le droit d'établissement des personnes exerçant une activité indépendante ou salariée, ainsi que sur un tarif extérieur commun et une politique commerciale commune, rappelle-t-il.

Si la part des échanges intracommunautaires atteint difficilement 12% du commerce global de l'Union, la valeur des échanges intracommunautaires est passée de 988 en 2000 à 3 259.4 milliards de Fcfa en 2017, soit une augmentation de près de 230% depuis la création de l'Union douanière.

Ces résultats, quoique significatifs, ne permettent cependant pas d'occulter la persistance des entraves qui empêchent le développement des échanges intracommunautaires. Il s'agit des entraves tarifaires et non tarifaires et des distorsions à la concurrence, souligne le représentant de l'UEMOA au Togo.

En ce qui concerne la libre circulation des personnes, l'Union dispose certes de textes, mais ils ne sont pas systématiquement appliqués par les pays membres.

L'Union a également pris des dispositions afin de favoriser la mobilité des étudiants dans l'espace communautaire.

Par ailleurs, un projet de visa communautaire est en cours de réalisation.

Bref, l'UEMOA a encore du travail pour aboutir à cet espace économique harmonisé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.