Mali: Le CICR dresse un bilan préoccupant de la situation humanitaire

Le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) achève ce vendredi une visite de six jours au Mali. Peter Maurer s'est rendu dans des localités du nord et du centre du pays.

Au cours d'une conférence de presse ce jeudi à Bamako, il a affirmé que son organisme en 2019 aller accentuer ses efforts au centre du Mali. D'une manière générale, a-t-il constaté, la situation humanitaire sur le terrain est toujours aussi préoccupante.

Au cours de sa visite de terrain au Mali, le patron du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) s'est rendu à Mopti au centre, et dans le Nord, notamment dans les localités de Gao et de Tombouctou. Pour lui, qui a visité déjà le Mali en octobre 2012, les besoins humanitaires n'ont pas diminué.

« Il y a une augmentation de la violence et des déplacements, donc des souffrances des populations.

On voit que les services sociaux, les services publics ne fonctionnent pas ou pas encore d'une manière adéquate. Donc on voit que les besoins sont croissants exponentiellement », témoigne Peter Maurer.

Difficultés au centre

Situation difficile dans le Nord, mais également désormais préoccupante dans le centre du Mali, comme a pu le constater sur place le président du CICR. « Aujourd'hui, on constate que la violence bouge vers le centre.

Nous sommes inquiets de toutes les milices qui violent les principes humanitaires et qui causent des victimes auprès de la population civile. Et nous nous engageons avec toutes ces milices pour essayer d'avoir un changement de comportement ».

Au cours de cette année, les efforts du CICR au Mali vont notamment être consacrés au centre du pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.