11 Janvier 2019

Cote d'Ivoire: CAF - Ahmad jette l'opprobre sur le pays et allume ses autorités

La volonté farouche et la détermination du président Ahmad de déshabiller la Côte d'Ivoire pour soigner l'image "de marque" du Cameroun lui fait perdre la tête. Sinon comment comprendre son acharnement contre les autorités ivoiriennes ?

Mercredi encore sur les antennes de la chaîne de télévision internationale, France 24, le successeur d'Issa Hayatou n'a pas hésité à s'attaquer à la Côte d'Ivoire.

Alors qu'il est attendu à Abidjan pour rencontrer le Président Alassane Ouattara afin de trouver une issue heureuse à la situation de cafouillage qu'il a créée depuis le 30 novembre dernier, à Accra, le président de la Caf a décidé de presser les Ivoiriens.

"Nous n'avons pas encore reçu la réponse de la Côte d'Ivoire. Elle n'est pas obligée d'accepter l'organisation de la Can 2023 ; par contre nous, nous sommes obligés de faire ce glissement", insiste-t-il.

Avant de s'attaquer : "Je dois rencontrer prochainement le Président de la République de Côte d'Ivoire, pour discuter avec lui. Est-ce que vous pouvez imaginer qu'il n'existe qu'un seul site de compétition ?

Il n'y a même pas la fondation du site, pas d'hôtels, pas de routes, pas d'aéroport. En deux ans, on peut le faire ?", s'est interrogé le Malgache, qui, manifestement, méconnaît la Côte d'Ivoire.

Seulement Ahmad s'est-il demandé comment lors de leur seule visite d'inspection en Côte d'Ivoire, ses hommes ont-ils pu rallier les sites de San Pedro de Korhogo et de Yamoussoukro ?

Ahmad qui n'hésite pas à brandir sa qualité d'ancien ministre dans son pays, devrait savoir, par culture, que la Côte d'Ivoire dispose d'un des meilleurs réseaux routiers en Afrique.

L'ancien ministre de la Pêche du Président Hery Rajaonarimampianina (2014-2018), qui prend son cas pour une généralité a, ensuite traité les autorités sportives de Côte d'Ivoire d'incapables :

"Si c'était de la part du Président Alassane Ouattara, j'aurais pu facilement comprendre parce que la politique n'est pas obligée de connaître les arcanes de l'organisation d'une grande compétition. Le mal de ce continent, ce sont les gens qui doivent réaliser la promesse du Chef de l'Etat".

Après avoir constaté que le Cameroun qui était retenu pour abriter l'édition de 2019 était dans l'incapacité de le faire, l'homme fort du football africain, contre toutes les règles en vigueur, a décidé de réattribuer l'organisation de la Can 2021, au Cameroun. Une compétition pourtant acquise régulièrement par la Côte d'Ivoire, en 2014.

Là où les textes de la Caf prévoient des sanctions contre le pays fautif, le président Ahmad a pris sur lui, de faire un glissement. La Can 2019 en Egypte, celle de 2021 au Cameroun. Du coup, les Ivoiriens devraient attendre jusqu'en 2023 pour le faire en lieu et place des Guinéens.

Ces derniers se verraient, à leur tour, repoussés jusqu'en 2025. Naturellement, le Cameroun a sauté sur l'occasion.

La Guinée, qui avait sûrement quelques petits soucis de calendrier, a dit oui, la semaine dernière à la proposition de la Caf. Livrant la Côte d'Ivoire comme un « élève indiscipliné ».

A noter la Côte d'Ivoire, pour exercer son droit, a saisi le Tribunal arbitral du sport le 13 décembre 2018 et attend le début de la procédure.

Cote d'Ivoire

Le président du Sénat change de camp

En Côte d'Ivoire, c'est un nouveau coup dur pour le PDCI à un an et demi de la présidentielle. Le… Plus »

Copyright © 2019 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.