11 Janvier 2019

Cote d'Ivoire: Henriette Dagri Diabaté, grande chancelière - "Désarmons nos paroles, je vous en prie"

86 personnes dont la contribution à l'émergence d'une Côte d'Ivoire de paix, de stabilité résolument engagée sur le chemin du développement, a été reconnue par la Nation. Hier, la grande chancellerie a vécu des moments de joie à travers sa première cérémonie de décoration de l'année 2019 organisée avec faste.

C'est avec le sourire que cinq ministres, des directeurs de sociétés d'Etat, des agents de l'administration publique, des agents de développement, des chefs d'entreprises, des responsables de la société civile, des hommes et femmes du monde éducatif, de la santé, des arts... se sont vu accrocher sur leur poitrine, les médailles de commandeurs, d'officiers, et de chevaliers de l'Ordre National ainsi que de l'Ordre du mérite ivoirien.

Dans une ambiance festive empreinte de joie et de convivialité, la grande chancelière, Henriette Dagri Diabaté, a salué les efforts des uns et des autres qui ont permis, selon elle, à la Côte d'Ivoire, de consolider en 2018 sa crédibilité internationale.

Pour elle, plus que jamais, cette nation appartient au premier cercle des pays qui font bouger l'Afrique. «Gravir les sommets, c'est difficile, y maintenir son rang, au surplus dans un contexte international délicat n'est pas aisé.

Avec un taux de croissance de 8,1% en 2017, notre pays a abordé 2018, comme l'une des économies les plus robustes au monde. Les experts ont alors classé la Côte d'Ivoire comme la troisième économie en matière de croissance.

Oui, notre économie est l'une des plus attractives au monde », s’est-elle réjouie, avant de féliciter tous ceux qui ont rendu possible cette performance nationale, notamment l'ensemble des forces vives, les travailleurs, le gouvernement et son chef, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, et bien entendu, le président de la République, Alassane Ouattara qui a tout orchestré.

A l'en croire, 2018 aurait pu rentrer dans l'histoire de la Côte d'Ivoire comme une année de paix et de concorde avec les efforts du chef de l'Etat et du gouvernement en faveur de la décrispation et de la cohésion sociale. Malheureusement, regrette-elle, "l'échéance de l'élection présidentielle de 2020 a induit des débats et des prises de parole qui représentent des épreuves pour le vivre ensemble.

«Souvenons-nous. Nous marchons sur un chemin qui a connu des épisodes douloureux. Plusieurs parmi nous gardent les cicatrices des mots qui blessent, des paroles qui ont durci le ton de nos échanges et préparé les esprits à l'affrontement. Certains de ces mots sont de retour parmi nous. Trop de véhémence, trop de colère, trop d'agressivité dans les prises de parole publique.

Alors, je vous prie, désarmons nos paroles », a-t-elle invité. Tout en exhortant les récipiendaires à redoubler d'efforts, chacun à son poste, et surtout en matière d'apaisement des cœurs, des consciences et des esprits afin que le pays phare de l'Afrique de l'Ouest continue sa marche royale vers l'émergence. Son appel a été reçu cinq sur cinq.

En effet, le porteparole des récipiendaires, professeur, Soro David, après avoir exprimé la gratitude au chef de l'Etat et à la grande chancelière pour cette distinction, a souligné que l'honneur à eux fait est loin d'être un accomplissement, mais un encouragement à redoubler d'ardeur.

«Mes collègues et moi, mesurons la responsabilité. Nous travaillerons pour servir davantage d'exemple, pour être à la hauteur des responsabilités de porte-flambeaux de l'émergence », a-t-il rassuré.

Cote d'Ivoire

12e sommet d'affaires Etats Unis-Afrique au Mozambique

L'administration américaine et les gouvernements africains ont renouvelé leur détermination… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.