11 Janvier 2019

Sénégal: Banque mondiale - Appui budgétaire destiné aux réformes dans les secteurs de l'énergie et des TICs

Le ministre de l'Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, a procédé hier, jeudi 10 janvier, avec la directrice des Opérations de la Banque mondiale, Louise Cord, à la signature de l'accord de financement du deuxième Programme de développement des réformes structurelles multisectorielles du Sénégal.

D'un montant d'environ 104 milliards de F Cfa, cet appui permettra la réalisation d'un certain nombre de réformes dans les secteurs de l'énergie et des Technologies de l'information et de la communication (TIC).

Le groupe de la Banque mondiale vient d'accorder au Sénégal un appui budgétaire d'un montant d'environ 104 milliards de F Cfa pour l'année 2019.

Le ministre de l'Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, et Madame Louise Cord, directrice des Opérations de la Banque mondiale, ont procédé hier, jeudi 10 janvier, à la signature de ce deuxième accord de crédit, sous forme d'appui budgétaire général.

Selon l'argentier de l'Etat, cet appui budgétaire permettra au gouvernement du Sénégal de démarrer avec aisance les opérations financières de la gestion 2019.

«La mobilisation de cet appui budgétaire est subordonnée à la réalisation d'un certain nombre de mesures de réformes dans les secteurs de l'énergie et des Technologies de l'information et de la communication (TIC), stratégiques et très importants pour les perspectives de croissance forte et inclusive», fait savoir le ministre.

Dans le secteur de l'énergie, indique-t-il, il s'agira de renforcer la gouvernance et la gestion de SENELEC, afin de réduire les coûts et faciliter un accès équitable par une série de mesures visant, entre autres, le paiement régulier des factures des entités publiques autonomes; l'assainissement des relations entre la société d'électricité et les administrations fiscales; la prise en charge budgétaire de la compensation tarifaire induite par le non ajustement des prix de l'électricité; la mise en place d'une taxe parafiscale devant permettre, à terme, la prise en charge des factures de l'éclairage public.

Par ailleurs, poursuit-il, la promotion de l'électrification rurale sera renforcée par la mise en place d'un système d'harmonisation tarifaire.

Dans le domaine des TIC, informe-t-il, les points d'amélioration porteront notamment sur l'environnement de travail des opérateurs de télécommunications. A ce titre, il rappelle qu'un Code des communications électroniques a été adopté ainsi que ses décrets d'application.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la première phase du Plan d'actions prioritaires (PAP-1) du Plan Sénégal émergent (PSE) qui vient d'être bouclé, les engagements financiers de la Banque mondiale sont allés au-delà des attentes du gouvernement.

«De 500 milliards de F Cfa initialement prévus pour le financement des projets du Plan d'actions prioritaires (PAP), dans phase 1, les financements accordés par votre institution à la mise en œuvre des projets du PAP-1 ont atteint plus de 1097 milliards de F Cfa pour 52 conventions conclues dans les secteurs prioritaires», se réjouit-il.

Selon le ministre, la contribution attendue du Groupe de la Banque mondiale d'un montant de 1925 milliards de F Cfa est de loin la plus importante de tous les engagements financiers enregistrés. Et elle sera mobilisée sous forme de dons non remboursables et de financements concessionnels qui comportent un élément don d'au moins 50%.

Sénégal

Requête contre l'invalidation de sa candidature - Khalifa Sall saisit les «7 sages»

L'ancien maire de Dakar et candidat à la présidentielle de « Taxawu Senegaal ak Khalifa Sall »… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.