Togo: Une courroie de transmission

11 Janvier 2019
interview

Avec 7 députés, l'Union des forces de changement (UFC) est devenue la première force de l'opposition parlementaire dans la nouvelle Assemblée qui vient d'être élue.

Pour Jean-Claude Homawoo, le conseiller spécial de Gilchrist Olympio, le président du parti, ce statut n'est pas à négliger, même si l'essentiel n'est pas là.

Qu'allez-vous faire de ce rôle de leader de l'opposition ?

Il ne s'agit pas d'un trophée. Ce statut va nous permettre de jouer un rôle de rassembleur d'être une courroie de transmission entre le pouvoir et l'opposition.

Etre chef de file de l'opposition et avoir des ministres au gouvernement, c'est le grand écart

Pas du tout et les gens devraient s'en réjouir. Cela veut dire que nous sommes le canal de transmission des désidératas de la population adressés au pouvoir.

Cette situation n'a rien d'extraordinaire, on la retrouve dans de nombreux pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.