Tunisie: Des chiffres rassurants

11 Janvier 2019

Les principaux indicateurs durant le mois de décembre 2018 par rapport au mois de décembre 2017 se distinguent par un accroissement du trafic, toutes activités confondues, passant de 264.884 à 272.399 passagers.

Quant au trafic régulier, il a augmenté de 1,5%, passant de 262.669 à 266.680 passagers. Le trafic charter a évolué sensiblement de 170,4%, passant de 1798 à 4862 passagers grâce au trafic Omra (petit pèlerinage). Ainsi, le cœfficient de remplissage est en amélioration, passant de 71,6% en novembre 2017 à 72,7% en novembre 2018, soit une progression de 1.1 point.

Destinations européenne en tête

Sur le plan des principaux marchés de Tunisair, selon le découpage géographique et en matière de trafic régulier, il convient de signaler ce que les pays européens, cumulant une part de trafic passagers de 68,0%, ont enregistré une légère baisse de 0,1%. Les pays africains, cumulant une part de trafic passagers de 17,4%, ont enregistré une augmentation de 1,8%.

Pour ce qui est des pays du Moyen-Orient, dont la part de trafic passagers est de 13,1%, ils ont enregistré une augmentation de 10,0%. L'Amérique du Nord (Montréal), dont la part de trafic passagers est de 1,4%, a enregistré une progression de 6,4%.

La ponctualité de la flotte a atteint 37% en décembre 2018 contre 42% en décembre 2017.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.