11 Janvier 2019

Soudan: 22 morts dans des manifestations antigouvernementales

Khartoum — Un total de 22 personnes sont mortes dans les manifestations antigouvernementales qui secouent le Soudan depuis trois semaines, ont annoncé jeudi les autorités.

Le Soudan est en proie depuis le 19 décembre à des manifestations provoquées par la décision du gouvernement de tripler le prix du pain.

Les protestations se sont rapidement transformées en un mouvement contre le président Omar el-Béchir.

Jeudi, la police a annoncé que trois manifestants étaient morts à la suite d'un rassemblement de protestation qu'elle a qualifié d'"illégal" dans la ville d'Omdourman, voisine de Khartoum.

Lire aussi: L'Algérie maintient son principe de "non-ingérence" dans les affaires internes des pays

"Nous avons ouvert une enquete", a précisé le porte-parole de la police Hashim Abdelrahim dans un communiqué sans donner davantage de détails sur la cause des décès.

Mercredi, des centaines de personnes avaient scandé "Liberté, paix et justice" et "la révolution est le choix du peuple" lors de cette manifestation à Omdourman, avant d'etre dispersées par les forces anti-émeutes à l'aide de gaz lacrymogènes.

Le meme jour, des milliers de personnes s'étaient rassemblées à Khartoum, sous haute sécurité, pour soutenir le président soudanais Omar el-Béchir.

Les autorités avaient jusqu'à présent confirmé 19 morts, dont deux membres des services de sécurité, depuis le 19 décembre.

Les ONG Human Rights Watch et Amnesty International ont elles donné un bilan d'au moins 40 morts.

Soudan

L'opposition a besoin de temps pour unifier ses positions

Au Soudan, il n'y a toujours pas de nouvelle date prévue pour une reprise des négociations entre le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.