11 Janvier 2019

Cote d'Ivoire: Procureur Adou - Ce que je reproche à Ehouo, Bendjo et Lobognon

Adou Richard Christophe, procureur de la République près le Tribunal de première instance d'Abidjan a annoncé , le vendredi 11 janvier 2019 à son cabinet, l'ouverture d'une information judiciaire contre le député Ehouo Jacques et l'ex-maire du Plateau, Noël Akossi Bendjo. Un mandat d'arrêt a également été lancé contre le député de Fresco, Alain Lobognon pour divulgation de nouvelles fausses et d'incitation à la violence.

L'élément nouveau dans la conférence de presse animée par le procureur de la République, c'est le mandat d'arrêt lancé contre le député Alain Lobognon. Adou Richard Christophe lui reproche d'avoir créé l'émoi et engendré des manifestions, des sit-in, après la publication d'une information sur les réseaux sociaux.

« Alors que dans mon communiqué en date du vendredi 4 janvier 2019, j'avais clairement indiqué que l'arrestation d'un parlementaire était proscrite hors session sans la levée de son immunité, le sieur Alain Lobognon s'est cru obligé de publier sur les réseaux sociaux que mon parquet avait émis un mandat d'arrêt contre M. Ehouo Jacques (... ) Cette fausse nouvelle, abondamment reprise par les internautes et plusieurs organes de presse en ligne a créé l'émoi et engendré des manifestations, des sit-in et autres appels à la violence, heureusement jugulés par l'essor des forces de l'ordre déployées dans les artères de la ville et principalement devant le palais de justice. J'ai donc instruit la section Recherches de la gendarmerie nationale, à l'effet de rechercher l'intéressé, de l'appréhender et de le conduire devant mon parquet ( selon la procédure de flagrant délit) pour des faits de divulgation de nouvelles fausses et d'incitation à la violence, faits prévus et punis par les articles 173, 174, 175, 178 alinéa 2 du Code pénal », a-t-il expliqué.

Concernant Ehouo Jacques et Noël Akossi Bendjo, le procureur de la République a donné des explications après l'audition du député du Plateau, le jeudi 10 janvier 2019 : « Le 11 décembre 2018, M. YAPI Jacques, maire intérimaire de la commune du Plateau a saisi mon parquet d'une plainte contre inconnus, pour des faits de détournement de deniers publics, faux et usage de faux et blanchiment de capitaux. Auditionné par les enquêteurs, M. Yapi a mis en cause les nommés Bendjo Akossi Noël, Honoré Charles et Ehouo Jacques Gabriel Martial. Il a révélé avoir constaté de graves dysfonctionnements dans la gestion des finances de la mairie.

Il a découvert que l'entreprise Négoce Communication (NEG-COM) avait détourné, sur la période de 2004 à 2017, la somme de 5. 142. 033. 200 FCFA. Les officiers de police judiciaire ont constaté que pour la même période de 2004 à 2017, le montant total des taxes municipales de publicité et d'occupation du domaine public est de 4. 502. 916. 000 FCFA. La mise en rapport de ce montant avec les recettes effectivement reversées à la mairie, de l'ordre de 1.173. 058. 800 FCFA laisse apparaître un écart de 3. 426. 364.400 FCFA (... ) Après moult péripéties, M. Ehouo Jacques a accepté de se faire auditionné le jeudi 10 janvier 2019. Conduit devant mon parquet, j'ai requis l'ouverture d'une information judiciaire contre lui, sans mandat de dépôt, et contre Bendjo Akossi Noël, avec mandat d'arrêt (... ) Ehouo Jacques a été laissé en liberté provisoire, ne pouvant faire l'objet d'arrestation sans l'autorisation du Bureau de l'Assemblée nationale, conformément à l'article 92 alinéa 2 de la Constitution ».

Pour le mandat d'arrêt contre l'ex-maire Akossi Bendjo, Adou Richard a précisé qu'il est pour le moment national, « mais il n'est pas exclu qu'il soit doublé d'un mandat d'arrêt international ».

Cote d'Ivoire

Le président du Sénat change de camp

En Côte d'Ivoire, c'est un nouveau coup dur pour le PDCI à un an et demi de la présidentielle. Le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 L'Intelligent d'Abidjan. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.