11 Janvier 2019

Ile Maurice: Hausse de la pension - Vers la fin du transport gratuit pour les personnes âgées

Le gouvernement projette d'aligner la pension de vieillesse sur le salaire minimum. Où trouver l'argent pour financer ce budget additionnel ? L'abolition de la gratuité du transport pour les personnes âgées pourrait être une option.

Voir plusieurs autobus passer sans s'arrêter et devoir rester en plan sur l'arrêt. Est-ce une situation que les personnes âgées n'auront plus à vivre ? La question se pose du fait qu'il nous revient que le gouvernement pourrait abolir la gratuité du transport en commun pour les personnes du troisième âge. Voici pourquoi.

Après la gratuité de l'enseignement supérieur, le gouvernement se penche sur une éventuelle augmentation des prestations sociales. Le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, l'a d'ailleurs dit au cours d'une réunion politique à la fin de l'année dernière à St-Pierre. «Les prestations sociales seront augmentées à Rs 6 210 et représentent deux tiers du salaire minimum et dousman dousman nou pou fer li mem kantité ki saler minimum.»

On apprend au ministère des Finances qu'une équipe travaille sur une possible augmentation de la pension de vieillesse de même que la pension destinée aux veuves et aux handicapés. Si on tient compte des Rs 400 de compensation salariale qui concerne également ceux qui touchent les pensions, le salaire minimum se chiffrera à Rs 8 900 sans le top-up de Rs 500 de la Mauritius Revenue Authority.

Trouver Rs 7 milliards par an

Et pour aligner la pension de vieillesse sur ce salaire minimum, le gouvernement aura à débourser Rs 2 690 de plus par bénéficiaire chaque mois. Au bout du compte, avec les 213 785 personnes qui sont âgées entre 60 et 89 ans, selon le recensement effectué en décembre, et avec un alignement de la pension de vieillesse sur le salaire minimum, l'État aura à trouver environ Rs 7 milliards pour une année.

Afin de financer en partie ce budget additionnel, une des mesures que pourrait prendre le gouvernement serait l'abolition de la gratuité du transport pour les aînés. Une mesure qui ne ferait pas des mécontents car, ces personnes auront une augmentation conséquente de leurs pensions. Ensuite, presque 70 % des seniors ne voyagent pas par autobus, comme nous a expliqué un syndicaliste de la fonction publique. Beaucoup d'entre eux ont un véhicule chez eux. De plus, en raison de leur âge avancé ou pour cause de maladie, ils ne prennent pas l'autobus.

Une autre explication que le syndicaliste nous a fournie a trait au remboursement des frais de transport aux fonctionnaires de plus de 60 ans quoiqu'ils puissent voyager gratuitement en autobus ; ce problème pourra alors être résolu. En effet, l'État est obligé, à la suite d'un avis légal après une contestation de la part des syndicats de la fonction publique, de rembourser tout fonctionnaire âgé de 60 ans, qu'il voyage par autobus ou non.

Rs 300 par jour par autobus

Selon un opérateur d'autobus individuel, l'État accorde Rs 300 par jour par autobus pour véhiculer les personnes du troisième âge. Avec un parc d'autobus chiffré à environ 2 000 (individuels et appartenant à des compagnies), chaque année, l'État dépense quelque Rs 216 millions avec la gratuité du transport pour les personnes âgées.

Selon un membre de l'entourage du Premier ministre, «c'est un gaspillage» car il n'y a pas de contrôle sur le nombre d'autobus qui sont sur la route chaque jour. «Ensuite, il y a le fait que beaucoup de personnes du troisième âge ont des difficultés avec des autobus qui refusent de les véhiculer. Une scène qui se passe tous les jours dans les quatre coins du pays», fait-il ressortir.

D'ailleurs, le ministre des Infrastructures publiques et du transport en commun, Nando Bodha a, à maintes reprises à l'Assemblée nationale, annoncé qu'il faut revoir le système de transport gratuit. Il avait parlé de Rs 1,2 milliard comme coût de la gratuité du transport chaque année pour les seniors et les élèves. Lors d'un séminaire tenu en septembre 2017, il avait déclaré : «Pa kapav cash out Rs 1,2 milliard san mem koné bis ki koté pé alé.» Voilà une occasion de régler ce problème.

Une carte unique pour le transport

Une seule carte pour différents modes de transport. Singapore Cooperation Enterprise, de concert avec Metro Express Limited, se penche sur ce système de billetterie électronique. Il s'agit de cartes à puce rechargeables et du ticket à usage unique (jetable), qui seront intégrés aux différents modes de transport.

Le but de ce nouveau système de paiement est de maximiser la commodité pour tous les utilisateurs du transport et les opérateurs. Le type et le nombre de cartes à puce pour différentes catégories de passagers, qui sont réparties en habitués, étudiants et retraités uniquement, seront conformes à la politique nationale acceptée. Cette question est à l'étude par Singapore Cooperation Enterprise. Cette dernière a élaboré la politique et les règles de la billetterie électronique dans le contexte de Maurice, en tenant compte de ce qui a été mis en oeuvre dans d'autres pays. Le gouvernement est en pourparlers avec d'autres opérateurs du transport, comme la Compagnie nationale de transport, United Bus Service, Rose Hill Transport et d'autres prestataires pour un système de billetterie intégré, commun à tous les opérateurs.

Réactions

Indurdeo Balgobin: «Oui à condition d'augmenter la pension»

Indurdeo Balgobin est président de Flacq Elderly Watch et membre de la Fédération de Flacq Senior Citizens Association qui regroupe quelque 10 000 personnes du troisième âge. Interrogé quant à une éventuelle abolition du transport gratuit pour les seniors et d'une augmentation concomitante de la pension de vieillesse, il déclare : «J'étais membre exécutif du Mauritius Council of Social Services, MACOSS, et j'ai soutenu, lors de plusieurs réunions avec des personnes du troisième âge, qu'il serait plus juste si le gouvernement augmentait la pension de vieillesse tout en abolissant le transport gratuit pour les vieux. Car il n'y a pas beaucoup de vieilles personnes qui voyagent par autobus. Au cas contraire avec l'augmentation reçue, certains peuvent payer un taxi pour se rendre à l'hôpital.»

Goorooduth Chuckun : «Ce n'est pas une grande perte»

Opérateur d'autobus individuel, Goorooduth Chuckun soutient que ce ne serait pas une grande perte si l'État abolissait le transport gratuit pour les aînés. «Depuis des années, nous avons réclamé une augmentation du tarif d'autobus et nous ne l'avons pas obtenue. Donc si les personnes du troisième âge paient, tant mieux pour nous. Car nous n'obtenons que Rs 300 par jour par autobus.»

Ile Maurice

Trou-d'Eau-Douce - Rs 600 000 emportées à la succursale de Thomas Cook

Ils étaient encagoulés et armés de revolver. Quatre individus ont fait irruption à la… Plus »

Copyright © 2019 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.