Ile Maurice: Escroquerie - Son désir de trouver l'amour lui a coûté cher

On lui a demandé Rs 140 000 pour lui trouver une épouse. Salim (prénom fictif), un entrepreneur de 36 ans, aveuglé par son désir de trouver l'amour, s'est laissé avoir par une entremetteuse. L'habitant de Vacoas s'est fait voler Rs 40 000 et son téléphone portable. Il a porté plainte, jeudi, au poste de police de Pailles.

L'histoire aurait débuté en 2017 lorsque Salim rencontre une femme sur Facebook. Au fil des conversations, ils se rapprochent et discutent de leur vie sentimentale. Le jeune homme confie qu'il est célibataire. Son interlocutrice lui aurait alors donné le numéro d'une entremetteuse, prénommée Sameera, habitant Pailles. Sans la moindre suspicion, Salim se serait rendu chez elle.

«La femme m'a dit qu'il y avait des frais de Rs 2 000 à payer. Somme je le lui ai remise. Elle m'a ensuite dit qu'il y avait des Pakistanaises et des Marocaines qui cherchaient un époux. Elle m'a fait savoir que cela coûterait Rs 140 000. Je lui ai dit que c'était trop cher.» Devant les réticences du jeune homme, elle aurait ajouté qu'il y avait déjà une Marocaine à Maurice et qu'elle était divorcée. Cela lui coûterait moins cher, soit Rs 40 000.

Toutefois, Salim n'a jamais pu la rencontrer. L'entremetteuse a changé d'avis, clamant pouvoir trouver mieux pour lui. Il y aurait une fille au Pakistan. Prétextant que son cellulaire ne fonctionnait plus, Sameera lui aurait demandé de lui prêter le sien pour pouvoir appeler cette fille. C'est ce que Salim a fait.

Ne voyant pas les choses se concrétiser, Salim aurait demandé à Sameera d'arrêter les démarches. Depuis, il lui aurait réclamé son argent et son téléphone à plusieurs reprises. En se rendant compte de la supercherie, il a porté plainte. Entre-temps, Salim a pu épouser une Mauricienne.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.