11 Janvier 2019

Congo-Kinshasa: Kikwit encore en proie aux violences, Lamuka appelle au calme

Après la journée de jeudi marquée par de graves violences, une source onusienne évoque désormais au moins 18 morts avérés, dont deux policiers, dans plusieurs régions du pays.

La journée de vendredi a été caractérisé par des manifestations, notamment dans la ville de Kisangani, qui auraient fait des victimes selon la société civile. De même que dans la ville de Kikwit, fief de Martin Fayulu, le candidat de la coalition Lamuka qui conteste les résultats provisoires de la présidentielle en RDC. Kikwit est la ville qui a payé le plus lours tribut jeudi avec au moins 12 victimes. La situation y était encore très tendue vendredi.

Il y a des militaires venus de Kin qui sont venus tirer à longueur de journée, c'est tout ce que nous vivons, nous sommes tous terrés dans nos maisons mais le pire continue même à l'heure où nous parlons dans certains coins

Congo-Kinshasa

Corruption à la Céni - Le Trésor américain incrimine Corneille Nangaa et son adjoint

Détournement de fonds, surfacturation, passation arbitraire des marchés, entrave au processus… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.