Cote d'Ivoire: Zone industrielle de Koumassi - Une usine de boissons fermée par le ministère du Commerce

12 Janvier 2019

Le ministère du Commerce, de l'Industrie et de la Promotion des Pme vient de procéder à la fermeture d'une usine de fabrication de plusieurs types de boisson. Du fait de l'insalubrité et des mauvaises conditions de travail qui y règnent.

Le directeur général du Commerce intérieur, Aimé Koizan, a notifié le vendredi 11 janvier 2019, la fermeture de l'usine de Manufacture Industrial and Beverage and Machinery (Mibem), sise à la zone industrielle de Koumassi, précise une note officielle.

Après avoir visité les locaux de cette entreprise qui fabrique du vin en carton et des liqueurs, le ministère a fait cet amer constat: un «environnement insalubre» et de «mauvaises conditions de travail des employés», précise un communiqué de ce département ministériel.

En effet, à travers les photos qui accompagnent la note, on se rend clairement compte qu'il y a danger. A cause notamment du matériel de travail très vétuste, des laboratoires très mal entretenus, ainsi que des locaux, loin d'être dignes de foi d'une usine qui fabrique des quantités de boissons destinées à la grande consommation. Enfin, on voit sur les clichés, des entrepôts tous aussi mal entretenus et insalubres.

Par ailleurs, le document souligne que cette visite inopinée de la Direction de la métrologie, du contrôle de la qualité et de la répression des fraudes (Dmcqrf) du ministère en charge du Commerce et de l'Industrie, s'inscrit dans le cadre de la politique de protection des consommateurs.

Elle précise également qu'en se rendant le 11 janvier 2019, à l'usine de Manufacture Industrial and Beverage and Machinery (Mibem), les services dudit ministère s'étaient fixés pour objectif de «s'enquérir des conditions de fabrication des boissons que propose cette entreprise».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.