Sénégal: BAD, Bid, Afd - Ces institutions qui ont rendu possible la réalisation du Ter

Photo: AfDB
Inauguration du Train Express Régional de Dakar. 35 minutes pour relier Dakar à Diamniadio contre 1 heure en période de pointe.

Trois institutions partenaires du Sénégal, ont rendu possible la réalisation du Ter en mobilisant d'importants appuis financiers. Il s'agit de la Banque africaine de développement (Bad), la Banque islamique de développement (Bid) et l'Agence française de développement (Afd). Elles ont mobilisées près de 450 milliards de FCfa.

La Bad a accordé un accord de prêt de 120 milliards de FCfa. « Avec la signature de cet accord de prêt, j'ai le plaisir d'annoncer que nous venons de boucler le financement d'un des projets phares du Pse, grâce à l'accompagnement de la Bad», avait déclaré Amadou Ba, le ministre des Finances. A ce financement de la Bad, s'ajoutent ceux dela Bid pour 197 milliards de FCfa et de l'Afd pour 133 milliards de FCfa.

L'Etat du Sénégal assure sa contrepartie financière pour un montant de 124 milliards de FCfa. Au départ, le coût du Ter était estimé à 568 milliards de FCfa. Mais au cours des travaux, le montant a grimpé.

Au cours d'une conférence de presse qui a suivi son discours à la Nation le 31 décembre dernier, le président Macky Sall a donné le montant réel du Ter. Au cours de cette rencontre, il avait soutenu que le coût total du Ter est de 656 milliards de FCfa.

«568 milliards au début et un avenant de 88 milliards, soit 15% du coût de départ », avait précisé le président Sall. Il ajoutait que 5 milliards de FCfa ont été prévus pour les impactés du Ter, mais finalement 50 milliards ont été payés à ces derniers.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.