14 Janvier 2019

Sénégal: Lutte - Drapeau Macky Sall, Balla Gaye 2 surclasse Modou Lô

Modou Lô a raté, hier, dimanche 13 janvier, au stade Léopold Senghor, la chance qu'il avait de prendre sa revanche sur Balla Gaye 2. Le Roc des Parcelles Assainies a encore perdu le duel qui l'a opposé, au Lion de Guédiawaye.

Le combat a même pris des allures d'une démonstration et ne souffre d'aucune contestation parce qu'acquise avec puissance, une grande maîtrise de l'art de lutter et une stratégie au point.

Avec ce succès, le lutteur de Guédiawaye signe non seulement son retour au premier plan mais aussi fait un pas ferme vers la reconquête de la couronne de «Roi des arènes».

Moins de cinq minutes ! C'est le temps qu'il a suffi à Balla Gaye 2 pour terrasser magistralement Modou Lô dans le combat qui les a opposé hier, dimanche 13 janvier, au stade Léopold Senghor.

Une affiche qui a été à la dimension de ces deux lutteurs certainement les plus charismatiques et les populaires de leur génération.

Mais aussi parce qu'elle était un combat revanche attendu après leur première confrontation de 2010 remportée alors au bout de quelques secondes par le lutteur de Guédiawaye.

Entre bains, intimidation, les défis d'avant combat ont fait rage durant la longue préparation mystique. Au grand bonheur des nombreux supporters qui se sont massés très tôt dans les gradins d'un stade jamais aussi plein pour un combat de lutte.

La bataille psychologique atteindra le paroxysme avec l'intrusion des «soux» et autres accompagnateurs. Les arbitres ont libéré les deux lutteurs au coup de 21h 01.

Les deux lutteurs ne s'offriront qu'une poignée de secondes après le sifflet de l'arbitre. Le combat est démarré en trombe par les deux lutteurs, visiblement pressés d'en découdre.

D'entrée Balla Gaye 2 engage les hostilités en dirigeant le combat et en acculant son adversaire aux abords des sacs délimitant l'arène.

Loin d'être surpris, Modou Lô reste sur ces gardes. Dans cet échange de coups et la bagarre qui va se déclencher, il ne sera pas cependant à son aise puisqu'il va encaisser un puissant crochet de son adversaire et être obligé à déposer ses appuis au sol.

Chute ou pas, l'arbitre ne bronche pas et laisse le combat se poursuivre plus intensément. Dans la seconde attaque, Modou Lô réussira à peine de bloquer intelligemment pour le contraindre à un corps à corps. Sans plus.

Dans l'étreinte et la manœuvre qui s'ensuit le Roc des Parcelles assainies adopte une garde basse. Sûr de sa force et surtout de sa puissance, le Lion de Guédiawaye va en profiter pour contrôler tous les mouvements de son adversaire et attendre le bon moment pour amorcer cette fois la prise fatale.

Modou Lô essaie de se dégager de l'emprise mais n'arrivera pas à sortir des griffes de son adversaire. Le fils de Double Less, tout de maitrise, ne tarde pas à conforter sa prise de pagne.

Avant de d'enclencher dans cette fraction de seconde un mouvement de rotation qui lui permettra de culbuter son adversaire et de le basculer à terre. Cette action exécutée avec un art laissera pantois tout le stade et le lutteur des Parcelles assainie médusé.

Cette victoire ne souffrira d'aucune contestation. Il revêtira aux yeux de nombre d'observateurs des allures de démonstration.

Cette désillusion plombe en tout cas les ambitions de Modou Lô d'être quitte avec son adversaire et non moins premier tombeur mais aussi d'aller chercher la couronne de Roi des arènes dés la saison prochaine.

En surclassant pour la deuxième fois son adversaire, Balla Gaye 2, signe lui un précieux succès synonyme de brio son retour au premier plan dans le cercle des Vip.

Mieux, il s'ouvre la voie royale vers la reconquête de la couronne de Roi des arènes qui repose aujourd'hui sur les épaules de Eumeu Séne.

Sénégal

Coupe de la CAF - Le Jaraaf de Dakar plus proche que jamais de la phase des poules

Le Jaraaf de Dakar est à 90mn de la phase des poules de la Coupe de la CAF. Lors du match aller des 16es de… Plus »

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.