14 Janvier 2019

Sénégal: Me Augustin Senghor président de la FSF - «Pape Diouf a tout faux !»

Le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF) est sorti de son calme légendaire qui forge sa personnalité pour répondre d'une manière virulente à l'ancien président de l'OM. «Pape Diouf a tout faux !», a déclaré Me Augustin Senghor lors de l'émission Grand Jury sur la RFM (privée) hier, dimanche 13 janvier.

Pour rappel, dans une interview accordée au journal sportif RECORD, Pape Diouf avait qualifié les membres du Comité exécutif de la CAF de chambre d'enregistrement.

Par la même occasion, il avait fustigé le fait que le Sénégal donne 500 millions F CFA à la CAF pour l'organisation de ses Awards alors que le pays ne dispose même pas de pelouse digne de son nom.

«J'entretiens d'excellents rapports avec Pape Diouf. Pour le tiller un peu, il m'a fait un honneur d'accepter d'être mon conseiller à un certain moment alors qu'il ne veut pas être conseiller du président de la CAF.

J'ai eu cette chance. Mais sur cette question, je pense qu'il n'a pas raison. Et globalement dans son interview, je ne me suis pas retrouvé dans le Pape Diouf que je croyais connaître. Il s'est attaqué à toute l'élite du football africain en disant que nous, membres du Comité exécutif de la CAF, dont je suis membre, sommes une chambre d'enregistrement.

Par conséquent, il ne peut pas être conseiller de la CAF ou du président de la CAF parce qu'il a été président de l'Olympique de Marseille. Moi, la question que je lui pose, c'est : où se situe Marseille dans la carte de l'Afrique ?

Etre président de l'OM, c'est bien. Mais aujourd'hui, nous attendons de ceux qui se réclament de l'Afrique ou du Sénégal, c'est qu'ils apportent leur contribution au développement de notre pays ou de notre continent», a déclaré le président de la FSF. A la question de savoir si Pape Diouf n'a rien fait pour le Sénégal ?

Augustin Senghor répond : «C'est vous qui le dites. Ce qui n'aime pas, ce sont des africains, il n'est pas le seul, ils sont nombreux qui se comportent en petits africains avec un chapeau melon.

Parce qu'ils ont réussi quelque chose de bien en Europe et ils se croient permis de donner des leçons chez nous. Je suis désolé ! Je le respecte beaucoup. Je vais aussi continuer à le respecter. Mais, sur ce débat, je pense qu'il a tout faux !».

«Même Hervé Renard devrait être surpris»

Par ailleurs, Me Augustin Senghor n'a pas non plus manqué de marquer sa désapprobation sur le choix porté sur le sélectionneur du Maroc, le technicien français Hervé Renard comme meilleur entraîneur d'Afrique devant Aliou Cissé.

«Je pense que Hervé Renard, lui-même, devrait se dire que c'était surprenant qu'il soit élu. Je crois qu'il y a un problème par rapport aux critères de choix. Aujourd'hui, les statistiques sont parlantes pour Aliou Cissé.

Il n'y a pas photo sur cette saison entre les entraîneurs Africains. Il a été de loin le meilleur et de bout en bout. Aliou n'a pas pratiquement perdu de matches officiels mis à part celui perdu en coupe du monde (face à la Colombie, Ndlr)."

Augustin Senghor de regretter avant de persister. "Il y a aussi le fait qu'en Afrique on ne puisse pas valoriser l'expertise locale. Hervé est presque Sénégalais de cœur (il s'est marié avec l'ex-épouse de Feu Bruno Metsu, Ndlr) mais... Sur les résultats, Aliou Cissé est en avance sur tout le monde."

«Sadio fait briller Salah»

En revanche, pour ce qui concerne la défaite enregistrée par le Sénégalais Sadio Mané, pour la deuxième fois consécutive devant Mohamed Salah, le Président de la fédération Sénégalaise de football se voudra moins expiatoire. Pour lui, le choix suit une logique acceptable. "Je ne suis pas tellement surpris.

Depuis quelques années, Sadio et Salah se tiennent de très près. Sur cette année, au courant de la saison, Sadio était en avance. Maintenant, sur le tournant, on a vu Salah se réveiller et certainement dépasser dans l'esprit de ceux qui votent Sadio Mané...

Sadio fait briller Salah. Jamais Salah n'a été aussi prolifique qu'il l'est maintenant. Je pense qu'il faut repenser ces histoires de ballon d'or et ne pas en faire une affaire qui se résume au nombre de buts marqués.

Augustin Senghor d'estimer, toutefois, que le numéro 10 de la tanière est victime de critiques sévères formulées à son encontre par les Sénégalais eux-mêmes, alors qu'il fait partie des trois meilleurs joueurs Sénégalais de tous les temps.

"On a l'habitude d'être critique, très dur avec lui en équipe nationale. Alors qu'il fait partie des joueurs les plus décisifs en équipe nationale. Il faut regarder les statistiques. Vous verrez qu'il nous rend beaucoup de services.

Notre équipe avec ou sans Sadio n'est pas forcément la même. Il faut apprendre à le chérir, à le protéger. Les Sénégalais ne l'aident pas à se transcender.

Alors qu'il ne traîne pas les pieds avec la sélection. Aubameyang, par exemple, joue un match sur deux avec le Gabon....Aucun joueur dans l'histoire du football Sénégalais n'a fait le parcours qu'il est en train de faire. "

Sénégal

Officiel - Le sénégalais Demba Ba est à Istanbul Basaksehir

L'international sénégalais Demba Ba a rejoint officiellement Istanbul Basaksehir, prêté par… Plus »

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.