14 Janvier 2019

Ile Maurice: Terre-Rouge - Il allègue avoir été battu et malmené par des policiers ivres

Un motocycliste de 29 ans a porté plainte aux Line Barracks contre des policiers du poste de Terre-Rouge. Ces derniers, allègue-t-il, l'auraient malmené alors qu'ils étaient sous l'influence de l'alcool. Accompagné de son avocat, Me Shakeel Mohamed, il s'est rendu à la National Human Rights Commission ce lundi 14 janvier.

Les faits se sont produits hier, dimanche 13 janvier, vers 21 h 45, à la route Militaire, Terre-Rouge. Le jeune homme, qui habite la localité, raconte qu'il s'était garé car sa moto était en panne. À un certain moment, un véhicule de police s'est arrêté à sa hauteur. Il soutient que dans un premier temps, le policier l'aurait réprimandé car il ne portait pas de casque.

La situation se serait par la suite corsée. Au dire du motocycliste, le policier serait descendu du véhicule et lui aurait donné des coups de poings au visage. Avant de le traîner jusqu'au poste de police de Terre-Rouge.

Le motocycliste porte également de graves accusations contre le sergent présent au poste de police. Il allègue que ce dernier aurait dit au policier : «Dechire to chemise et dir sa garcon la finna tappe twa et met ene case boire lors li.»

Il doit son salut à sa famille, qu'il a pu contacter avant que son téléphone ne lui soit confisqué. Son frère et son père auraient toutefois été pris à partie lorsqu'ils ont demandé des explications sur l'état dans lequel il se trouvait.

Du côté du Police Press Office, on indique que cette affaire a été référée à l'Independent Police Complaints Commission.

Ile Maurice

Affaire des coffres-forts - La défense réclame les images CCTV en possession de la police

L'ancien Premier ministre s'est, de nouveau, présenté en cour intermédiaire dans l'affaire des… Plus »

Copyright © 2019 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.