14 Janvier 2019

Cameroun: Aéroport - La centrale solaire lancée

L'installation, qui peut générer jusqu'à 1,25 MW, a été mise en route jeudi 10 janvier dernier par le ministre des Transports.

« L'installation de cette centrale solaire à l'aéroport international de Douala marque pour le Cameroun le franchissement d'une nouvelle étape dans la modernisation de notre secteur énergétique. » Propos du ministre des Transports, Jean-Ernest Ngalle Bibehe, jeudi dernier à l'occasion de l'inauguration d'un champ de panneaux solaires installé sur 1,4 ha du domaine aéroportuaire.

Jour spécial, donc, jour d'aboutissement d'un projet du gouvernement lancé en mars 2018, financé, à 1,3 milliard de francs, par l'Organisation de l'Aviation civile internationale (Oaci) et l'Union européenne. Cela dit, dès 2013, comme le relèvera le Dg des Aéroports du Cameroun (Adc), Thomas Owona Assoumou, ces deux partenaires initiaient « un projet d'assistance pour le renforcement des capacités de 14 Etats en Afrique et dans les Caraïbes », en vue de la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans l'aviation civile internationale. Il ajoutera qu'en décembre 2015, le Cameroun a soumis à l'Oaci son plan de réduction des émissions de dioxyde de carbone, qui proposait, entre autres, la construction des centrales solaires dans les aéroports de Douala et de Yaoundé-Nsimalen.

La centrale inaugurée jeudi peut générer, dans les conditions optimales (avec par exemple un soleil au zénith chargeant au maximum les cellules photovoltaïques), jusqu'à 1,25 mégawatt, avec un excédent de 33% d'énergie en réserve. Elle va entraîner la réduction de 2.600 tonnes d'émissions de Co2 par an. « Ces panneaux solaires permettront à l'aéroport de Douala de gérer de manière autonome au moins 14 vols par jour », ajoutera le ministre Ngalle Bibehe.

Le Dg de l'Autorité aéronautique, Paule Assoumou-Koki, indiquera que cet aéroport devient le 3e en Afrique, après ceux de George en Afrique du Sud, et de Mombassa au Kenya, à avoir mis en œuvre une solution d'énergie solaire. Laquelle « contribue largement à réduire l'empreinte carbone des activités de l'aviation civile. »

Bon à savoir, le choix prioritaire de la mise en place d'une centrale solaire visait également à doter le Cameroun d'un modèle qui puisse être reproduit dans d'autres aéroports du pays. Le Dg de la Ccaa, élevée à la distinction de chevalier de l'Ordre national de la Valeur lors de la cérémonie, ajoutera qu'il est impératif de trouver des solutions efficientes, « tant sur le plan de l'environnement que sur l'aspect des coûts d'exploitation », pour répondre aux besoins permanents en énergie de ces installations.

Les représentants de l'Oaci et de l'UE ont exprimé leur satisfaction au cours de la cérémonie, laquelle a notamment enregistré la présence du nouveau ministre délégué aux Transports, Zakariaou Njoya.

Cameroun

17 Militaires Tués À Darak - Une Journée De Deuil National Instituée

Un décret du président de la République signé le 17 juillet 2019 déclare le vendredi… Plus »

Copyright © 2019 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.