15 Janvier 2019

Cameroun: CAN 2019 - Les graves accusations de corruption de Ben Modo sur France24...

Ben Modo n'y est pas allé par le dos de la cuillère : il a tout bonnement dit à Focus de France24 qu'il a subi des assauts répétés des hauts fonctionnaires en charges de l'attribution des marchés de la CAN en faveur de surfacturation de ses devis!

Voilà bien qui devrait faire rougir l'homme qui demanda à ERIC Chinje « où sont les preuves » quand celui-ci lui avait dit en direct à la télé que les ministres détournent !Paul Biya n'est-il pas contraint maintenant d'agir contre les malversations de tout genre logées dans sa propre présidence alors qu'il avait laissé impunis des gens soupçonnés de corruption dont justement la charge lui revenait de tirer tout cela au clair ?

Car les accusations gravissimes de Ben Modo le directeur général de Prime Potomac sur France24 par rapport aux corruptions de tout genre qui ont émaillé les passations de marché de la CAN ratée 2019 sont venues prouvées maintenant qu'il y'a des haut fonctionnaires de la présidence qui exigent de la surfacturation de toute entreprise qui va bénéficier d'un marché de gré à gré.

C'est que, pointé du doigt par tous comme étant le point saillant de la malversation généralisée dans les attributions des marchés relatifs aux travaux de préparation de l'arrivée de la défunte CAN 2019 au Cameroun, Prime Potomac, la société américaine de Ben Modo qui pourtant n'a jamais déposé un moindre parpaing dans le sol de l'oncle Sam mais se fait offrir des marchés sans concurrent ici, a fait feu de tout bois pour se défendre, quitte à dire ...comment "on" lui a demandé avec insistance de "surfacturer" et ...il a refusé!

En effet, de passage sur France24 dans l'émission Focus du 11 janvier 2019, Ben Modo n'a pas fait dans la dentelle pour dire tout haut qu'il a été pressé par des gens qui lui ont intimer l'ordre de surfacturer ses devis pour les marchés de la CAN, mais que lui, un doux agneau né d'une panthère, a rabroué toutes les injonctions de ses patrons et a même...proposé des factures minorées à l'Etat du Cameroun!

Mais les faits graves dont il est question, ce n'est pas le miracle d'un silure Ben Modo née d'un serpent mais les affirmations selon lesquelles il a reçu toutes sortes de pressions pour surfacturer; ce qui signifie en clair, que des hauts fonctionnaires en charge des marchés publics camerounais de la CAN exigent ou exigeaient aux entrepreneurs de surfacturer! Le surplus, on l'a vite compris, leur doit donc être reversé...Ce qui est très grave! Encore très grave qu'ils sont toujours en fonction et vont donc toujours... fonctionner ainsi !

Maintenant qu'il y'a un témoin, acteur et accusateur dans les détournements des deniers publics relatifs aux chantiers de la feue CAN 2019, tous les éléments sont réunis pour déclencher une enquête afin de dénicher tous ceux qui ont trempé dans ce vaste réseau de corruption.

Cameroun

Des dizaines de maisons brûlées à Kumbo en zone anglophone

Les images ont fait le tour des réseaux sociaux : des maisons brûlées à Kumbo, dans le… Plus »

Copyright © 2019 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.