15 Janvier 2019

Madagascar: Ils ont fait le buzz... - Tinondia usurpée sur facebook

Onja Tinondia appartient désormais à ces artistes victimes des comptes « fake » sur facebook.

Décidément, cette plate- forme fait plus de ravages ces derniers temps que de biens. De plus, quand cette belle du Sud s'éclate dans un sujet politique et toutes ses parts d'ombre, cela devient forcément un buzz. Le 11 janvier, une page dénommée « Tiako loatra i Madagasiakara » dont le contenu réveille déjà quelques soupçons joue les porte- paroles de l'artiste. « Nous, le groupe Onja et Tinondia refusons ce nouveau président, puisque durant la Transition, le nombre de zébus perdus a augmenté et la famine a été des plus intenses dans le Sud. Si nous ne constatons pas de développement pendant ses années de mandat, nous allons nous rebeller ». Voici une partie du texte qui a surtout forcé Onja Tinondia à réagir. De plus, le ou les administrateurs de la page enfoncent le clou, en mettant le grain de sel du régionalisme et du tribalisme. « Nous qui venons du Sud, nous ne voulons pas de ce nouveau président.

Notre vrai rêve, c'est un état fédéral et indépendant... Laissez Rajoelina, Ravalomanana et tous leurs attirails embarrassants pour les antananariviens et les antsirabéens ». En quelques jours, la publication a été vue plus de 3.500 fois. Mais le plus terrible pour Onja Tinondia, c'est qu'elle a été partagée par 461 personnes. Il faut savoir que la mesure d'audience facebook, ou sur n'importe quel autre réseau social, reste le partage. Plus elle est partagée, plus elle devient virale. Ensuite, viennent les commentaires, cette fois le record a été de plus de 1 100 réactions. La réaction de la chanteuse ne s'est pas faite attendre, « actuellement, je me prépare à accueillir mes jumeaux », annonce-t-elle. Ainsi, l'artiste se consacre pleinement à son rôle de mère.

On a pu constater qu'elle a déjà délaissé quelque peu la scène à la naissance de son premier enfant. Avec des jumeaux qui vont venir ce sera sans doute quelques années sabbatiques de plus. « Je n'ai jamais fait de la politique, pour moi c'est le travail avant tout », ajoute- t-elle. De plus, elle a rarement fait ses apparitions durant les deux dernières années. L'image publique est souvent facile à manipuler sur facebook. Mais quand il s'agit d'une page, donc de vrais manipulateurs d'opinion qui ne pensent pas qu'une fois lâché, le buzz peut créer un autre buzz dans le buzz. Et c'est cette réaction en chaîne qui rend ce genre d'action dommageable pour les utilisateurs.

Qui font tout de suite des relations hâtives sans aucun fond véridique. « Tiako loatra i Madagasikara » fait partie de ces pages qui justifient la posture des haineux et des racistes de tout bord. Il faut aussi oser se dire et accepter que le « diviser pour mieux régner » possède encore de beaux jours dans ce pays.

Madagascar

Candidatures aux Législatives - Guerre de mandats au sein des grands partis

L'investiture des grands partis est disputée par les candidats aux Législatives du 27 mai. Plus »

Copyright © 2019 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.