Cote d'Ivoire: L'acquittement de Gbagbo ressenti comme "une vive déception par les victimes" (Amnesty International)

Dakar — L'acquittement prononcé mardi par la Cour pénale internationale (CPI) en faveur de l'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, constitue une "vive déception pour les victimes des violences post-électorale" dans ce pays entre 2010 et 2011, selon Marie-Evelyne Petrus Barry, directrice régionale d'Amnesty International pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre.

L'ancien président de la Côte d'Ivoire et le responsable des jeunes de son parti (Front patriotique ivoirien), Charles Blé Goudé ont notamment été acquittés des accusations de crimes de contre l'humanité devant la Cour pénale internationale siégeant à La Haye, aux Pays-Bas.

Les juges de la CPI ont motivé cette sentence par l'absence de preuves démontrant au-delà de tout doute raisonnable la culpabilité des accusés durant les violences post-électorales qui avait fait officiellement plus de 3000 morts.

"L'acquittement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sera ressenti comme une vive déception par les victimes des violences postélectorales en Côte d'Ivoire", a fait savoir la Directrice régionale d'Amnesty International dans une déclaration transmise le même jour à l'APS.

"Les juges ont statué que le procureur n'avait pas présenté d'éléments suffisants pour prouver le bien-fondé de l'affaire au-delà de tout doute raisonnable. La chambre a ordonné la libération immédiate des deux accusés", a rappelé Marie-Evelyne Petrus Barry.

Selon elle, "le bureau du procureur a la possibilité de faire appel de cette décision ; les arrangements concernant la remise en liberté des accusés feront l'objet d'une audience qui doit avoir lieu devant la Cour demain (16 janvier) dans la matinée"'.

Pour la responsable régionale d'Amnesty International "cette décision de la CPI rappelle que l'équité des procès et les garanties d'une procédure légale doivent être au cœur de la justice pénale internationale".

"Les victimes des violences de 2010-2011 n'ont toujours pas obtenu justice, pas plus que des réparations pour les préjudices subis", a-t-elle déploré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.