15 Janvier 2019

Cote d'Ivoire: Logements sociaux - Koné Bruno invité à "repenser" le programme présidentiel

Il faut une véritable réflexion autour du programme présidentiel de logements sociaux. L'offre doit être adaptée aux populations démunies. En tout cas, c'est la mission qu'a confiée le ministre de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme, Kone Bruno Nabagnè à ses collaborateurs, jeudi 10 janvier dernier, à la Caistab.

Et cela, à l'occasion de la présentation des vœux. Il a indiqué que les coûts des logements sociaux variant entre 05 et 10 millions de FCFA et de 10 à 15 millions de Fcfa ne sont pas mauvais. Selon lui, une frange de la population peut avoir les moyens de s'en procurer.

Mais le gros contingent des populations qui est moins nanti ne peut pas avoir de logements dans ce programme de logements sociaux initié par le chef de l'Etat. Dont l'objectif essentiel est de faciliter l'accès aux logements à des couches défavorisées.

« En tout cas, nous devons engager une vraie réflexion sur la politique de l'Etat en matière de logements à caractère social, logements destinés en principe aux couches les plus défavorisées de la société », a insisté le ministre Koné Bruno.

Précisant que la mise en œuvre d'une politique de logement efficace est liée à l'existence d'une régulation pertinente du marché qui incite à l'investissement du promoteur tout en facilitant les procédures d'accès ou d'acquisition.

Cette politique, a-t-il relevé, consiste en substance à allonger les durées de remboursement du crédit acquéreur, à réduire le plus possible les taux d'intérêt, ainsi qu'à renforcer l'offre de logements locatifs.

« C'est à ce prix que nous commencerons à réduire progressivement l'empreinte des quartiers précaires dans nos villes, ce qui sera un indicateur concret de la réussite de notre action dans ce domaine. », a signifié le premier responsable en charge de la Construction et du Logement en Côte d'Ivoire.

Avant de rassurer les Ivoiriens de sa volonté à donner une bonne image du Ministère qu'il dirige. Pour lui, il faut tout mettre en œuvre pour la disparition progressive des quartiers précaires. En faisant en sorte que ces personnes qui y vivent puissent avoir accès aux logements à moindre coût.

« Nous devons tenir compte du Smig fixé à 60.000 FCFA /mois et le revenu mensuel moyen qui est inférieur à 200.000 FCFA. Et plus d'un million d'Abidjanais (soit le 1/5ème) de la population habite dans un quartier précaire », a-t-il souligné.

Faisant remarquer que le Maroc, grâce à une bonne politique de logements axée essentiellement vers les couches défavorisées a pu faire disparaitre ses quartiers précaires à un taux de 98%. «Nous pouvons atteindre cet objectif.

Mais la tâche qui nous incombe ne sera pas de tout repos », a-t-il lancé. Pour sa part, la Directrice des Ressources Humaines, Mme Douyou Bobo Larissa, au nom du personnel, a formulé des vœux de santé au ministre et à sa famille.

Aussi a-t-elle rassuré le ministre de la détermination de l'ensemble du personnel à l'accompagner dans la mission de fournir des services fonciers et un habitat de qualité à l'ensemble des populations vivant en Côte d'Ivoire. Des structures sous tutelles et organisationnelles ont exprimé leur reconnaissance au ministre de la Construction.

Cote d'Ivoire

Guillaume Soro - "Je ne regrette pas le combat pour la candidature d'Alassane Ouattara à la présidentielle"

Le député de Ferké, Guillaume Soro, ancien président de l'Assemblée nationale de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.