16 Janvier 2019

Congo-Kinshasa: Visite de travail du DSRG, David Gressly, à Kindu dans la province du Maniema

communiqué de presse

Kindu, 10 janvier 2019 : Le Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire General des Nations Unies en charge des Opérations et de l'Etat de Droit, a effectué une visite de travail à Kindu, du 9 au 10 janvier 2019.

Accueilli par la nouvelle cheffe du Sous- Bureau/MONUSCO, Mme Louise Barber, M. Gressly a suivi un briefing sur les défis tant opérationnels, sécuritaires qu'humanitaires auxquels fait face la province du Maniema.

Il a ensuite, eu une séance de travail avec le Conseil Provincial de Sécurité, présidé par le Gouverneur par intérim de la province du Maniema Mr Jérôme Bikenge. Avec ses interlocuteurs, les discussions ont essentiellement porté sur la situation sécuritaire préoccupante dans la partie Sud-Est de la province, la restauration de l'Autorité de l'Etat dans la région, par la neutralisation des groupes armés Mayi-Mayi Malaika et Apa Na Pale, sources d'insécurité, surtout pour les populations vivant dans le territoire de Kabambare. L'autorité provinciale a sollicité le soutien de la Monusco pour la construction de ponts, de routes et autres infrastructures à travers des projets visant à promouvoir le développement économique de la province. Le DSRG, Mr David Gressly a rassuré les autorités provinciales en déclarant que l'érection de l'antenne de Kindu en Sous Bureau, est la preuve de la détermination et de l'engagement de la Monusco à accompagner la province du Maniema dans sa quête de paix et de développement.

A l'issue de cette réunion, David Gressly a répondu aux questions des journalistes de la province du Maniema : « On est très conscient du fait qu'il y a toujours l'insécurité au Sud et au Sud Est de cette province. Il y a aussi l'insécurité dans le Nord du Tanganyika et souvent dans le Sud-Kivu. Donc nous voulons avoir une approche générale entre les provinces afin de faire face à cette menace des groupes armés. J'ai eu des bonnes discussions avec le Gouverneur, l'armée congolaise, la police nationale qui nous ont bien expliqué la situation et nous avons examiné ensemble comment on peut faire face à cette menace ».

Avec les organisations de la Société Civile, les représentantes des organisations des Femmes, les discussions ont tourné autour du déroulement du processus électoral en cours, la situation sécuritaire au Sud de la province particulièrement dans les territoires de Kabambare, Kasongo, Samba, le retour de la paix dans la région mais aussi l'autonomisation des femmes. Les participants ont demandé l'appui de la Monusco pour l'organisation d'un « Forum pour la Paix au Maniema ».

Congo-Kinshasa

L'Union africaine déconseille les restrictions de voyage Ebola

Malgré le risque de propagation dans la région, il ne faut pas imposer des restrictions de voyage aux… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.