Afrique: Un examen médical d'aptitude avant la CAN U20

Dakar — La Confédération africaine de football (CAF) vient de lancer une initiative visant à faire le bilan médical des joueurs, en perspective de la CAN des moins de 20 ans prévue au Niger à partir du 2 février prochaine appris l'APS.

"Intégré au système de gestion de contenu (CMS) de la CAF depuis le Championnat d'Afrique des nations en Afrique du Sud en 2014", l'examen médical d'avant compétition (PCMA) "permet de faire le bilan médical de chaque joueur pour déterminer s'il est médicalement apte à participer au tournoi final prévu du 2 au 17 février dans les villes de Niamey et de Maradi", écrit la CAF sur son site officiel.

Ce projet est initié dans le cadre de la nouvelle gouvernance de la CAF a pour but d'anticiper et d'éviter "au mieux les accidents des joueurs", ajoute la même source.

"Les médecins des 8 équipes participantes (l'Afrique du Sud, le Niger, pays-hôte, le Burkina Faso, le Burundi, le Ghana, le Mali, le Nigeria, le Sénégal) devront soumettre les informations détaillées de leurs joueurs sélectionnés pour le tournoi, une fois que le système sera ouvert en ligne le 23 janvier", précise le site de la CAF.

Il note que l'examen médical avant compétition offre également aux officiers médicaux la possibilité d'avoir accès à des informations et des documents concernant les blessures subies lors des compétitions de la CAF.

De même sert-il aussi à collecter des données des différentes lésions et aide entre autres à la prévention de maladies, ajoute le site Internet de la Confédération africaine.

Finaliste des deux précédentes phases finales de la CAN U20, les Juniors sénégalais évolueront dans le groupe B de la compétition en compagnie du Burkina Faso, du Mali et du Ghana.

La poule A va regrouper, outre le pays organisateur, le Niger, le Nigeria, l'Afrique du Sud et le Burundi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.