17 Janvier 2019

Ghana: Tué pour avoir dénoncé la corruption dans le foot

Photo: File photo/Nation Media Group
Une personne qui vise avec son arme (archive)

Tout le monde de la presse au Ghana et en Afrique est sous le choc. Ahmed Hussein Suale a été abattu, dans sa voiture, de deux balles dans le cou et dans la poitrine dans la nuit de mercredi à jeudi à Accra.

Ahmed est connu comme un journaliste d'investigation, membre de Tiger Eye Pi, la société du célèbre Anas Aremeyaw Anas qui a dévoilé le vaste scandale de corruption dans le football ghanéen et africain ayant conduit à la démission de Kwesi Nyantakyi (ancien président de la fédération ghanéenne et membre du Comité exécutif de la CAF) et à la suspension de près de 80 arbitres du continent par la CAF (Confédération africaine de football).

Ce qui lui a valu de nombreuses menaces sur sa vie. Il a d'ailleurs attaqué en justice le député Kennedy Agyapong qui a dévoilé ses images à la télévision, indiquant qu'il payerait pour ceux qui peuvent le passer à tabac. Tiger eye Pi a dévoilé cette vidéo ce jeudi en annonçant le décès d'Ahmed.

Pour l'heure, aucune information ni sur les véritables motivations ni les auteurs de ce assassinat. Nana Addo, chef de l'Etat a demandé que la lumière soit faite sur l'affaire.

En savoir plus

Un journaliste d'investigation assassiné à Accra

Un journaliste d'investigation a été abattu par balles mercredi soir alors qu'il rentrait chez lui… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Corruption

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.