Soudan: Omar el-Béchir face à la résistance de la rue

Omar El-Béchir
17 Janvier 2019

La police a empêché des centaines de manifestants qui faisaient route vers la présidence en réclamant le départ d'Omar el-Béchir. Le président s'accroche mais les manifestants défient la répression, mains nues. Interview

"Ce sont aux Soudanais et non pas aux puissances étrangères de prendre leur destin en main". Ainsi réagit l'Écrivain français Thomas Dietrich aux manifestations persistantes contre la vie chère et contre le président Omar el-Béchir, alors que l'Union africaine se réunit à Addis Abeba au sujet de la RDC. La contestation au Soudan a enregistré ce jeudi (17.01.) un appel à une marche vers le palais présidentiel, marche qui a été dispersée par la police. L'ampleur grandissante de la violence préoccupe les puissances internationales et l'ONU.

Tout a commencé en décembre en raison de la cherté de la vie et notamment du triplement du prix du pain qui gagne tout le pays. De plus en plus de voix s'élèvent pour dénoncer le marasme économique. Les manifestations contre le pouvoir soudanais ont déjà fait des dizaines de morts.

Pour Thomas Dietrich, l'indépendance du Soudan du Sud a plongé le Soudan dans d'énormes difficultés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.