Burkina Faso: 73 véhicules immatriculés sur la base de faux documents

17 Janvier 2019

Le chef du bureau de dédouanement des voitures, l'inspecteur Nouhoun Diallo, a déclaré ce jeudi 17 janvier, à Ouagadougou, que 73 véhicules ont été immatriculés sur la base de faux documents, rapporte la Radiodiffusion télévision burkinabè (Rtb).

Selon l'inspecteur Nouhoun Diallo, la saisie de ces automobiles a permis à l'État burkinabè « d'engranger 140 millions de Fcfa en termes de recettes douanières et 85 millions de Fcfa sur les pénalités ».

L'inspecteur Diallo n'a pas manqué de souligner l'ingéniosité des faussaires. « Les faussaires possèdent toute l'industrie qui permet de produire de fausses cartes grises et de fausses plaques d'immatriculation parallèles », a-t-il relevé.

Qualifiant la pratique de fausses immatriculations comme une forme d'incivisme fiscal, qui fait perdre beaucoup d'argent à l'État, l'inspecteur Nouhoun Diallo a invité les détendeurs de véhicules à s'acquitter au préalable de toutes les formalités douanières avant d'envisager l'immatriculation de leurs voitures.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.