Angola: Projet d'adhésion du pays à la plate-forme électronique du Commerce externe

Luanda — L'Angola pourrait adhérer, en 2021, à la plate-forme électronique unique du Commerce externe, en vue de faciliter la circulation de marchandises au niveau des frontières.

Présentant jeudi à Luanda cet outil électronique, par le canal de l'Administration Générale Tributaire (AGT), le Ministère des Finances a souligné que cela visait à réduire le temps de dédouanement et les coûts.

La plate-forme électronique unique permettra également de garantir plus de sécurité et de rapidité dans le traitement de dossiers douaniers, a précisé le Ministère des Finances au cours d'un atelier avec la participation du Ministère du Commerce.

L'outil électronique, mis en place à base du décret présidentiel numéro 220/18 du 25 septembre, définit les critères d'amélioration du contrôle des exportations, détermine un système informatique unique pour le commerce international et impose un contrôle adéquat de la mer territoriale et de la côte de l'océan atlantique.

Selon le Ministère des Finances, la réalisation de ce projet permettra à l'Angola d'améliorer et de rendre efficaces les services douaniers, en suivant l'exemple des pays tels que l'Ouganda, le Mozambique, le Singapour et la Chine.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.