Sénégal: Feux de brousse - 1500 ha ravagés en trois mois dans la région de Louga

Louga — Quelque 1500 hectares de forêt ont été ravagés depuis le mois d'octobre dernier dans neuf cas de feux de brousse déclarés dans la région de Louga (nord), a révélé jeudi, le commandant Mamadou Badji, inspecteur régional des Eaux et Forêts.

"Pour la présente campagne, nous sommes à 1500 ha de feux pour 9 cas, contre 82 ha pour 22 cas l'année dernière. C'est étonnant, mais cela s'explique par le fait qu'un seul cas peut brûler pendant des jours", a-t-il dit lors d'un entretien avec des journalistes.

Selon l'Inspecteur des Eaux et Forêts, "un feu a été enregistré à Téssékéré à la frontière entre Podor et Linguère. Et avec ce seul cas, on a eu près de 1400 ha brûlés".

"D'habitude, les feux de brousse se déclaraient principalement dans la zone Linguère", a-t-il souligné en rappelant qu'une stratégie de prévention avait été déployée au début de la campagne.

"Il y a eu beaucoup de campagnes de sensibilisation à travers un Comité départemental de développement et un comité régional de développement à Louga et des émissions dans les différentes radio de la région", a expliqué M. Badji.

Il a aussi indiqué que pour cette campagne, près de 327 Km de pare-feu ont été ouverts et réhabilités grâce à la participation des éleveurs de Yang Yang, Téssékéré, le Ranch de Dolly et de partenaires étrangers.

Revenant sur la campagne de 2017-2018, M. Badji s'est félicité de la "forte" diminution de la superficie brûlée comparé aux années précédentes comme en 2016-2017 qui a coïncidée avec l'incendie au Ranch Dolly où 21870 ha avaient été brûlés.

"Suite à ce feu de brousse, la direction a mis le focus sur la région de Louga, en particulier sur le département de Linguère. L'Etat a mis les moyens et, à notre niveau, nous avons mené des campagnes de sensibilisation", a-t-il soutenu.

Grâce à ces initiatives, a-t-il poursuivi, les populations et les collectivités territoriales se sont pleinement impliquées dans la lutte qui est à la fois préventive et active, ajoutant que les dites collectivités intervenaient dans la phase préventive.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.