17 Janvier 2019

Cote d'Ivoire: Diabo - 60 chefs de canton et de village reconnaissants au ministre Amadou Koné

Une délégation de 60 chefs des villages du canton Diabo, conduite par Nanan Thomas Battey, a rendu visite, samedi dernier, au ministre des Transports, Amadou Koné, à son domicile à Bouaké, pour lui exprimer la reconnaissance du canton Gbloh en raison de ses nombreuses actions de développement.

Le porte-parole de la délégation, N'Goran Kouassi, a, au nom de ses pairs, salué l'engagement d'Amadou Koné aux côtés des populations locales pour leur bien-être et pour l'amélioration de leurs conditions de vie.

« Merci pour tout ce que vous ne cessez de faire pour tout le grand Gkêkê. Pour preuve, les nombreux dons faits à tous les chefs de village et de communauté », a-t-il confié.

Le chef du village de Kouassiblékro a également traduit les remerciements du peuple Gbloh au ministre des Transports et aux dirigeants nationaux pour avoir adopté une de ses dignes filles, Rebecca Yao.

« Grâce à sa présence à vos côtés, nous, populations de Diabo, constatons que notre ville a embarqué dans le train de l'émergence et est sur le chemin de son développement », a indiqué N'Goran Kouassi.

Il a tenu, dans la foulée, à rassurer Amadou Koné que l'ensemble des chefs de canton et de village de Diabo sont pour la politique de développement du Président Alassane Ouattara.

« Nous vous apportons notre soutien, afin que vous puissiez être le leader et le porte-flambeau qui rassemble toutes les filles et tous les fils du Gbêkê. Ce, pour un développement harmonieux de notre région qui a tant souffert des affres de la guerre et de la mésentente de ses enfants », a soutenu la tête couronnée.

Au nombre des doléances, N'Goran Kouassi a souhaité le retour de l'eau dans les robinets à Diabo et les villages de la circonscription. Il a prié le ministre de peser de tout son poids pour faire baisser le coût des compteurs d'eau.

« Pendant que le gouvernement prône l'école obligatoire, nous, à Diabo, n'avons reçu aucun kit scolaire. Le manque de professeurs affecte l'enseignement secondaire », a déploré, par ailleurs, le chef de canton.

Amadou Koné, qui avait à ses côtés Jean-Claude Kouassi, ministre des Mines et de la Géologie, à la suite du porte-parole de ses visiteurs, s'est dit honoré de la marque d'estime que sont venus lui témoigner les chefs de canton et de village de la sous-préfecture de Diabo.

Il a pris l'engagement de mener des démarches pour la satisfaction totale de leurs préoccupations, puis appelé à la cohésion et à la paix entre toutes les filles et tous les fils de la région de Gbêkê.

Cote d'Ivoire

Démocratie en Afrique de l'Ouest : le tournant décisif ?

ABEOKUTA/MUNICH/FREETOWN/LILONGWE - La décision de reporter l’élection présidentielle au… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.