Cote d'Ivoire: Pas de privatisation pour Air Côte d'Ivoire

18 Janvier 2019

Le ministre des Transports, Amadou Koné, s'est voulu clair et rassurant. La compagnie nationale Air Côte d'Ivoire ne sera pas privatisée. « Nous tenons à Air Côte d'Ivoire. Il n'est pas question de privatisation, je le dis clairement », a-t-il clamé haut, hier, lors de la cérémonie des échanges de vœux de nouvel an.

En dépit de quelques difficultés rencontrées par la compagnie en 2018, difficultés liées, selon lui, à la flambée des cours mondiaux, « Air Côte d'Ivoire se porte bien. ». Aussi, Amadou Koné a assuré de la disponibilité et de l'appui nécessaire du gouvernement à mettre « tout à disposition pour que cette compagnie continue de travailler en toute sérénité et lui permettre d'être plus performante.»

Pour ce faire, les chantiers de 2019 portent sur l'accroissement de la desserte nationale d'Air Côte d'Ivoire avec la modernisation de quelques aéroports de l'intérieur, dont ceux de San Pedro et Korhogo avec un agrandissement de la piste. « Nous souhaitons que cela soit possible d'ici à fin 2019 », a-t-il indiqué.

En outre, le ministre a souhaité que les études pour l'ouverture de lignes extérieures à partir de ligne intérieures soient bouclées, c'est-à-dire, de Bouaké pour le Burkina Faso ou le Mali. Le ministre Amadou Koné a également annoncé pour cette année, le début des travaux d'extension de l'Aéroport FHB d'Abidjan et l'arrivée de nouveaux avions.

Concernant le transport routier, il a indiqué que le premier trimestre de 2019 sera marqué par la création d'une Autorité organisatrice de la mobilité urbaine, d'une Autorité de régulation des Transports et le lancement de la phase test du système de transports intelligents doublé du renforcement des équipements de l'Office de Sécurité Routière (Oser).

Dans le cadre de la sécurité routière, le ministre des Transports a ajouté que les campagnes de sensibilisation, l'installation d'appareils de dernière génération en vue de la vidéo-verbalisation vont se poursuivre afin de réduire davantage les accidents et l'incivisme.

Quant au transport maritime et portuaire, l'année 2019, a-t-il relevé, sera consacrée au lancement des travaux de modernisation et d'extension du port de San Pedro. Ces travaux comprennent le déplacement et l'extension du Terminal à conteneurs, pour un coût global d'environ 200 milliards FCFA.

Et la construction et l'exploitation d'un Terminal industriel polyvalent pour le traitement des vracs solides, des produits cimentiers et d'engrais pour un coût global de 130 milliards de FCFA. Le défi pour le transport par voie fluvio-lagunaire, selon le ministre, sera de résoudre la question du balisage et de la surcharge dans les embarcations.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.