Sénégal: Louga - Des acteurs de l'école formés pour faire face au changement climatique

Louga — Des directeurs d'école, des enseignants et des représentants des comités de gestion de quatre écoles de Louga et Kébemer (Niayes) ont été formés sur les effets néfastes du changement climatique afin de les aider à mettre en place "des stratégies idoines" de lutte contre ce phénomène.

"Nous avons invité des directeurs d'école, des enseignants, des comité de gestion des écoles (CGE) sur les causes du changement climatique, ses conséquences et les stratégies d'atténuation de la lutte contre les effets néfastes du changement climatique", a expliqué l'inspecteur d'académie de Louga, Bou Fall, en marge de cette formation.

Celle-ci va les préparer "à mieux comprendre cette problématique, en vue de mettre en place des stratégies idoines pour faire face à ces difficultés liées aux changements climatiques", a-t-il expliqué.

Dans les Niayes, le changement climatique engendre des pénuries d'eau et la dégradation des terres, selon un document remis à la presse.

Pour faire face à cela, souligne-t-il, le projet de renforcement de la gestion des terres et des écosystèmes des Niayes et de la Casamance dans un contexte de changement climatique a été mis en place.

Selon Bou Fall, le changement climatique est corollaire à l'action anthropique. "Ce sont les hommes qui détruisent la nature, qui prennent le sable de la plage, qui utilisent des réfrigérateurs pas adaptés et qui détruisent la couche d'ozone, ils sont souvent à la base des actions qui provoquent les changements climatiques", a-t-il indiqué.

Pour lutter contre ce phénomène, dit-il, il faut partir de ces hommes, surtout avec les enfants au niveau de ces écoles. " Quatre de nos écoles au niveau de Louga et de Kébemer sont dans la zone des Ndiaye.

On forme les acteurs qui sont autour de ces écoles pour faire de ces enfants de véritables soldats de lutte contre ces effets néfastes et la prise en charge des questions environnementales dans leur vie quotidienne", a expliqué Bou Fall.

Selon l'inspecteur d'académie, les écoles qui sont dans la zone des Niayes ont d'énormes richesses qui risquent de disparaitre si rien n'est fait.

"C'est une session va nous permettre de faire la démultiplication au sein des équipes pédagogiques pour sensibiliser les élèves sur le changement climatique. Cette activité va aussi nous permettre de mettre en place notre plan d'action environnemental (reboisements)", s'est réjoui le directeur de l'école élémentaire de Potou (Louga), Amadou Dia.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.