Sénégal: Fatick - Pose de la première pierre du quai de pêche de Ndangane Sambou

Ndangane Sambou (Fatick) — Le ministre de la Pêche et de l'Economie maritime, Oumar Guèye, et Stéphane Dévaux, de la Délégation de l'Union européenne (UE), ont procédé jeudi à la pose de la première pierre du quai de pêche de Ndangane Sambou, un village de pêcheurs situé dans la commune de Fimela, a constaté l' APS.

Financé à hauteur de 326 millions de francs CFA par l'Union européenne (UE), ce quai de pêche comprendra un débarcadère, un laboratoire, un poste de surveillance, une salle de réunion", a souligné le ministre, lors de la cérémonie.

"[Il] comprendra aussi un poste de contrôle, des vestiaires et sanitaires, un loge gardien, des abris moteurs, un magasin, une aire de manœuvre, une aire de chargement, un parking extérieur, une piste d'accès, entre autres infrastructures", a-t-il ajouté, en présence de plusieurs autorités de la région.

Il a expliqué que la pose de la première pierre du quai de pêche de Ndangane Sambou vient matérialiser une vieille doléance des populations de la localité et ses environs.

Selon lui, la réalisation de l'ouvrage dans les délais requis et conformément aux spécifications techniques prévues dans le contrat va permettre, à coup sûr, de renforcer la qualité hygiénique et sanitaire des produits.

Elle va également permettre d"'améliorer les conditions de travail des acteurs et la rente des produits", a-t-il ajouté.

"Avec ce quai moderne, les pêcheurs, maréyeurs bénéficieront de conditions de travail améliorées en matière d'hygiène et de sécurité. Ils disposeront également de produits de meilleure qualité et de plus grande valeur", a-t-il encore souligné.

Le ministre de la Pêche et de l'Economie maritime a exhorté l'entreprise en charge des travaux à veiller au respect scrupuleux des clauses contractuelles relatives aux délais d'exécution de huit mois et à la qualité de l'ouvrage.

Il a magnifié le partenariat entre l'Union européenne et le Sénégal, particulièrement dans le secteur de la pêche.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.