Bénin: Un faux prophète poursuivi pour escroquerie et extorsion

Au Bénin, un faux homme de dieu est derrière les barreaux depuis mercredi. Il a été mis en examen, entre autres, pour escroquerie et non-assistance à personne en danger.

Alors qu'il se présentait comme « Jésus-Christ sauveur », il n'était rien d'autre qu'un prédicateur rusé qui abusait de ses ouailles.

L'homme aujourd'hui accusé a 45 ans, un niveau d'études de classe de terminale, il est divorcé et père de cinq enfants. Au début des années 2010, il raconte à un petit noyau d'amis qu'il a reçu une révélation qui fait de lui désormais « Jésus-Christ le sauveur ». Certains crédules le croient et le suivent.

Un jour, il annonce à ses disciples la fin du monde pour le 29 mars 2015. Il leur fait comprendre qu'ils peuvent être sauvés à condition de vendre tous leurs biens et d'investir dans la Maison de Dieu qui n'est rien d'autre que la sienne.

C'est l'engrenage. Les critères de manipulation et d'emprise sont réunis. Le marchand de spiritualité peut vivre aux crochets de ses adeptes généreux.

Un de ses nouveaux esclaves lui offre immeuble et voiture évalués à 100 millions de francs CFA. C'est ce dernier qui s'est réveillé et a porté plainte pour escroquerie.

Plusieurs autres témoignages sur ses rites et ses préceptes comme la déscolarisation des enfants accablent l'accusé. Le faux homme de dieu placé en détention provisoire est poursuivi pour escroquerie en bande organisée et extorsion de fonds.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.