Afrique: 3eme CIEA - Le temps de la dignité est arrivé selon le Président Ibrahim Boubacar Keita

Le président Ibrahim Boubacar Keita (IBK) a pris part au Dialogue présidentiel qui s'est tenu à la troisième conférence internationale pour l'Emergence de l'Afrique (CIEA) qui s'est ouvert hier jeudi 17 janvier au Centre international Abdou Diouf de Diamniadio.

On notait la présence du chef de l'Etat sénégalais Macky Sall mais également celles des Premiers ministres malaisien Mahathir Bin Mohamad et ivoirien Amadou Gon Coulibaly.

Il y avait aussi le président de la Banque africaine de développement (Bad), Akinwumi Adesina, Tony Elumelu et d'autres hauts dirigeants venus du monde entier.

Dans son adresse, le Président IBK qui place son deuxième mandat sous le signe de promotion de la jeunesse a décliné sa vision de l'émergence pour un Mali émergent. Il faut former, qualifier la jeunesse.

« Quand vous produisez 728 000 tonnes de coton et que seul 2% sont transformés, quel pitié ? "Nous avons compris que quand le monde s'occupe de vous, vous avez un devoir réel de vous qualifier", tonne Ibrahim Boubacar Keïta.

Selon IBK sa première priorité était de faire en sorte que le Mali soit dotée d'une armée digne de ce nom. C'était, selon lui, le préalable à réaliser avant d'enclencher de nouveaux mécanismes à même de mettre le Mali sur les rails de l'émergence.

Ensuite, le chef de l'État d'ajouter que sous son magistère, les secteurs porteurs d'un développement certain ont été identifiés tels que le secteur agricole avec l'augmentation de la production agricole en ligne de mire.

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.