18 Janvier 2019

Gabon: AGHOMA MOLOMBO WARNO - "Un sentiment d'insatisfaction, d'injustice affecte la conscience collective de la communauté Migoveenne"

Le Leader du mouvement Nouvelle Conscience Nationale (N.C.N),AGHOMA MOLOMBO WARNO s'est prononcé après la nomination du nouveau gouvernement.Natif du Moyen-Ogooué,l'homme politique dit ne pas être satisfait.Ce qu'il qualifie de "sentiment d'insatisfaction, d'injustice affecte la conscience collective de la communauté Migoveenne réduite dans un silence impuissant pour une portion incongrue dans les sphères de la décision comparativement aux autres région du Gabon"

Admirer signifie s'étonner, voir avec étonnement. Mais admirer c'est aussi considérer avec un sentiment d'approbation ce dont on reconnait la valeur, l'expertise. Aussi, bienheureux sans aucun doute les reconductions au gouvernement de Mesdames Madeleine Berre et Denise Mekamne, avec la nécessité a certainement de consolider l'approche genre dans les postes de responsabilité au sommet de l'État. Cependant, sans risque de nous tromper, un sentiment d'insatisfaction, d'injustice affecte la conscience collective de la communauté Migoveenne réduite dans un silence impuissant pour une portion incongrue dans les sphères de la décision comparativement aux autres région du Gabon.

Cette province " capitale du Gabon ", carrefour des diversités culturelles où un véritable melting-pot (galoa,fang,akelè,meriè,..) est perceptible et ne peut demeurer à la remorque d'une conspiration politique orchestrée et c'est pourquoi certains se trouvent ou se reconnaissent une âme d'opposants à tort ou à raison. Pascal disait que" l'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature, mais c'est un roseau pensant ". Cette capacité de réflexion devait permettre aux Migoveens comme le font les cadres d'autres provinces, de revendiquer plus de postes de responsabilités.

Le concept de la " Ngounié forte" en fit la parfaite illustration ou encore des regroupements associatifs comme "N'tsoumou" dans le Haut-Ogooué. Qui peut donc en vouloir au Moyen-Ogooué pour mériter un tel sort ? Sommes-nous victimes de nos propres turpitudes des Migoveens ? -Combien y a-t-il des Ministres dans le Moyen-Ogooué ? - Combien de représentants dans les hautes institutions ? - Combien y a-t-il de militaires supérieurs ? -Combien de directeurs et directeurs généraux dans les administrations centrales et les entreprises ? Combien y a-t-il de proviseurs ?

En définitive, nous retiendrons une fois encore avec, Pascal cette pensée " Dès que le plus faible des hommes a compris qui peut garder son pouvoir de juger, tout pouvoir extérieur devant celui-là tombe"

Gabon

Inquiétude pour quatre membres de la confédération Dynamique unitaire

Au Gabon, la confédération syndicale Dynamique unitaire dénonce une série d'intimidations et… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.