18 Janvier 2019

Cote d'Ivoire: Le ministre Sidiki Diakité appelle à la préservation de la paix et de la sécurité

Plaidoyer et engagement personnel. C'est en ces mots qu'on pourrait résumer le message du ministre de l'Intérieur et de la Sécurité face à ses collaborateurs des trois entités : police, corps préfectoral et élus locaux.

Qui, à l'occasion de la double cérémonie de récompense des 2es et 3es lauréats du prix national d'excellence 2018 et de présentation des voeux, se sont retrouvés hier, au cabinet du premier responsable de la sécurité du pays.

Se félicitant des performances de l'année 2018 avec l'apport et l'engagement de tous, le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité a défini les axes prioritaires pour l'année 2019.

Au plan sécuritaire, il se réjouit de ce que l'indice de sécurité soit passé de 2.39 en 2017 à 1.48 en 2018 et à 1.03 en décembre de la même année. Soit une baisse de 38%. Mieux, depuis 2012, l'indice de sécurité a baissé de 67%.

Sécurité, cohésion sociale... Pour le ministre de l'Intérieur, cette performance n'a été possible que grâce à la détermination de tous les acteurs de ce département ministériel, notamment son prédécesseur.

Fort de ces acquis, le patron de la sécurité intérieur demande à ses collaborateurs de s'engager davantage pour une Côte d'Ivoire plus sécurisée, répondant aux exigences de l'émergence à laquelle le pays aspire en 2020.

Et ce, pour continuer de rassurer les opérateurs économiques et investisseurs dont les activités maintiennent l'économie du pays et sont sources d'emplois pour les jeunes.

L'autre grand chantier auquel le ministre Issa Diakité entend s'attaquer est la préservation de la cohésion sociale et de l'unité nationale. 2019 étant une année pré-électorale avec son corollaire de tensions politiques, le ministère de l'Intérieur et de la Sécurité veut faire de la préservation du climat social, sa priorité.

« Notre rôle à tous est d'être la voie de la raison, de la mesure, de la sagesse en anticipant ou en dénouant toutes les crises pour préserver à tout prix la paix sociale », plaide le ministre Issa Diakité.

Pour qui, l'on ne doit sacrifier tant d'années de travail et d'acquis pour la Côte d'Ivoire. Même la période de sortie de crise, avec toutes les incertitudes, a pu être gérée au point de réussir la remise en selle du pays.

Qui se matérialise par la reconstruction, le rapprochement entre communautés, religions, les ethnies, en plus de la reconnaissance internationale. Ce qui justifie l'appel fort lancé par le ministre pour préserver ces acquis.

«J'invite chacun d'entre vous à s'y mettre pour consolider les acquis. Faisons en sorte que d'ici le 1er janvier 2021, c'est-à-dire après la présidentielle de 2020, que la Côte d'Ivoire soit stable », indique le ministre de l'intérieur et de la sécurité.

L'excellence... la boussole Au niveau de l'état civil, 2019 sera marquée par la mise en place du registre national des personnes physiques qui, pour le ministre, est « un impératif important de développement » pour contrôler tous les mouvements sur le territoire.

Répondant aux préoccupations du directeur général de la police nationale, Issouf Kouyaté, le ministre a promis le renforcement de la capacité opérationnelle de la Police nationale dans le cadre de la mise en oeuvre de la loi de programmation de la sécurité intérieure.

Aussi a-t-il souhaité une mobilisation autour du plan d'actions prioritaires 2017-2020 du ministère de l'Intérieur et de la Sécurité. Aucune entreprise ne peut prendre forme si les acteurs ne sont pas des travailleurs consciencieux, dévoués et engagés.

C'est à juste titre que le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité a solennellement félicité les 2es et 3es lauréats du prix national d'excellence issus de son ministère.

«Je tiendrai désormais compte de cette reconnaissance nationale dans la promotion de mes collaborateurs et l'attribution des subventions aux collectivités territoriales... », Promet le ministre Issa Diakité. Qui a engagé chacun des lauréats à assumer leur « noble » statut.

Aussi leur a-t-il demandé de donner « chaque jour le meilleur d'eux-même », tant dans la vie professionnelle que familiale. Au nom des récipiendaires, Mme Penan Blehon Constance, Sous-préfet d'Ébilassokro, a promis de garder la dynamique de l'excellence.

Les autorités policières, préfectorales et les élus locaux ont souhaité les voeux du nouvel an au ministre, tout en saluant son leadership dans la gestion de son département ministériel. Les Lauréats ont emporté chacun un trophée, un diplôme et la somme d'un million de FCfa.

Cote d'Ivoire

Alassane Ouattara soutient le franc CFA

Reçu par son homologue français, le président ivoirien a plaidé pour la cessation du " faux… Plus »

Copyright © 2019 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.