Afrique de l'Ouest: Commerce dans l'Uemoa - Dakar-Bissau et Lomé-Ouga, l'axe du mal

Selon le Rapport 2017 de la surveillance commerciale dans l'espace UEMOA, les corridors Dakar - Bissau et Lomé - Ouagadougou sont les mauvais exemples par rapport au respect de la norme communautaire.

Ces deux corridors totalisent respectivement 38 et 27 contrôles sur ces axes toutes choses qui constituent une énorme entrave non tarifaire au développement des échanges communautaires.

Selon la même source, les perceptions illicites demeurent et compromettent l'engagement de l'Union à faciliter les échanges commerciaux.

L'objet de ce rapport est de faire le point de la mise en œuvre des instruments de la politique commerciale en 2017. Dans l'espace UEMOA, les réformes sont initiées par la Commission de l'UEMOA. La mise en œuvre relève des Etats membres.

L'Union s'est fixée comme objectif de créer un marché commun basé sur la libre circulation des personnes, des biens, des services, des capitaux et le droit d'établissement des personnes exerçant une activité indépendante ou salariée, ainsi que sur un tarif extérieur commun et une politique commerciale commune.

Toutes les réformes nécessaires à l'atteinte de cet objectif sont engagées. Des difficultés de mise en œuvre sont cependant observées. Il s'agit donc, à travers ce rapport, de mettre en relief les points forts et les points faibles dans la mise en œuvre des instruments de la politique commerciale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.