Algérie: Le gazoduc El Aricha-Béni Saf revêt une grande importance pour l'économie nationale

Ain Temouchent — Le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni a affirmé , jeudi à Ain Témouchent, que "le projet d'extension du gazoduc El Aricha-Béni Saf revet une grande importance et permettra d'augmenter les capacités d'exportation du gaz".

Lors de sa visite à la station de compression Med-gaz, sise à la localité de Sidi Djelloul (commune de Sidi Safi), le ministre a précisé que "le projet d'extension du gazoduc 48 pouces en cours de réalisation entre El Aricha (wilaya de Naama) et Béni Saf (Ain Témouchent) revet une grande importance, d'autant qu'il est réalisé sur une longueur de 197 km avec une technique garantissant une meilleure flexibilité entre les deux gazoducs devant être reliés".

Le ministre a également mis l'accent sur la nécessité de "réceptionner le projet dans les délais fixés, eu égard de l'importance qu'il revet pour notre pays car devant assurer davantage de flexibilité pour le gazoduc, tant pour celui traversant le Maroc ou celui acheminé via la mer vers l'Espagne".

Ce projet, dont la réalisation est confiée à deux entreprises nationales, à savoir Cosider et l'entreprise nationale Transcanal, a enregistré un taux d'avancement de 6 % et sa réception est prévue avant septembre 2020, selon les explications présentées au le ministre.

Dans ce cadre, le volume des exportations du gaz acheminé à partir de la station de compression Med-gaz vers l'Espagne s'élève à 7,3 milliards de m3 durant l'année dernière à travers le gazoduc maritime liant la ville de Béni Saf (Ain Témouchent) à Almeria (Espagne), une ligne qui a été réalisée en 2011.

S'agissant du partenariat algéro-espagnole en matière d'exportation du gaz, le ministre a indiqué que les deux parties respectaient "les clauses du cahier des charges et les contrats sont renouvelés le plus normalement possible sans qu'il y ait aucun problème à signaler sur ce point".

Le ministre de l'Energie a clos sa visite de travail et d'inspection à Ain Temouchent par une réunion, au siège de la wilaya, avec les responsables locaux et des représentants de la société civil, au cours de laquelle il a mis en avant les efforts consentis par l'Etat en matière de raccordement de l'électricité à travers l'ensemble du territoire algérien.

Il a rappelé, à ce propos, que le taux de couverture avait atteint 99% en 2018 pour l'électricité, de même pour le gaz naturel dont le taux de raccordement est passé de 30% en 2000 à plus de 60% actuellement.

"Notre pays enregistre une croissance constante et un développement notable dans tous les domaines. On ne peut qu'être optimiste quant à l'avenir du pays", a ajouté le ministre.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.