Burkina Faso: Projets routiers de l'Etat - Le Ren-Lac pour le respect des délais d'exécution

18 Janvier 2019

Le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) a présenté en milieu de matinée du 17 janvier 2019 à Ouagadougou, les résultats du suivi-citoyen des projets routiers de l'Etat.

Trois projets qui concernent les travaux d'aménagement et du bitumage de la route RN4 qui jouxte l'hôpital Yalgado, la route Manga-Zabré et celle (en construction) Kantchari-Diapaga-Tansarga-frontière du Bénin. Il ressort du suivi, entre autres manquements, pour le REN-LAC, l'impératif du respect des délais d'exécution des projets.

Qu'est-ce que le suivi citoyen ? Selon le rapporteur du REN-LAC, Dr Mafing Kondé, il s'agit d'un regard critique externe porté sur le processus de mise en œuvre, ici, des infrastructures routières, depuis leur conception, le processus de passation des marchés, l'exécution, les mécanismes de contrôle,... Ce suivi citoyen, précise-t-il, ne consiste pas pour la Société civile à donner un quitus au ministère des Infrastructures, aux entreprises en charge de la construction des routes ou aux bureaux de contrôle pour le travail réalisé, encore moins à certifier la qualité d'une quelconque infrastructure réalisée.

Pour le rapporteur, chaque acteur a un rôle précis à jouer, et c'est l'ensemble des acteurs qui concourent à la réalisation des résultats sur le terrain, à son avis. Les centres d'intérêt pour le suivi citoyen selon lui se déclinent ainsi qu'il suit : le respect des procédures de passation des marchés et leur delai d'exécution, le renseignement du public sur la nature des travaux à réaliser ainsi que le respect de leur délai d'exécution, le respect des dimensions des routes en lien avec le dossier technique et le respect des engagements de l'Etat vis-à-vis des personnes affectées par les projets.

Dr Mafing Kondé a indiqué que l'objectif général recherché à travers le suivi citoyen des projets, c'est de contribuer à l'amélioration de la qualité des infrastructures routières réalisées par l'Etat. A cet objectif global, sont rattachés des objectifs spécifiques : le renforcement de l'implication des populations dans le suivi de l'exécution des infrastructures, l'identification des causes des mauvaises pratiques dans les différentes étapes de l'exécution des projets routiers, le respect des cahiers de charges en matière de réalisation d'infrastructures, l'examen de la régularité des procédures dans la passation et l'exécution des marchés de réalisation des routes, la vérifiction de la qualité des infrastructures livrées...

En termes de résultats attendus après le suivi, le REN-LAC, d'après le rapport, attend de voir que les populations sont désormais bien impliquées dans l'exécution des projets routiers, les mauvaises pratiques dans l'exécution des projets sont connues de tous, les procédures de passation des marchés sont examinées ainsi que les irrégularités qui les entachent, les cahiers de charges des entreprises en charges des projets routiers sont examinés et le point est fait sur les clauses non respectées.

Les constats de terrain au terme du suivi-citoyen des projets routiers, selon Dr Kondé, sont entre autres : la faible diffusion ou le faible partage de l'information sur l'état d'avancement des travaux, les retards importants constatés dans l'exécution de certains travaux comme le cas de la RN4, les pertes importantes subies par les riverains de certaines routes en construction. D'après les constats, la présence de certaines OSC ou des points focaux peut garantir plus de sérieux et de célérité dans l'exécution des projets ainsi qu'un bon suivi des travaux sur le terrain.

Des recommandations pour une meilleure exécution des projets

Les activités connexes (les multiples déplacements en direction des acteurs pour des vérifications, contacts avec les populations pour des explications complémentaires) que nécessite le suivi citoyen ne sont pas suffisamment prises en compte, selon les rapporteurs.

Pour une meilleure exécution des projets routiers, les rapporteurs du REN-LAC ont recommandé entre autres, que l'Etat s'assure de la capacité des entreprises à exécuter convenablement les travaux avant l'attribution des marchés, prenne les dispositions nécessaires au démarrage effectif des travaux avant le lancement officiel des travaux ainsi qu'au respect des engagements pris lors de ce lancement officiel et travaille à l'amélioration de la communication entre les populations bénéficiaires et les acteurs en charge de l'exécution des projets routiers, mette en place des mécanismes contraignants à même de garantir la célérité des travaux ainsi que leur qualité, facilite la mise en place des cadres de suivi-citoyen par l'adoption de textes règlementaires, budgétise les activités de suivi citoyen dans chaque projet d'infrastructure et crée les conditions pour renforcer l'implication des structures régionales dans la réalisation des infrastructures routières.

Pour Dr Claude Wetta, Secrétaire exécutif du REN-LAC, cette restitution des travaux de suivi citoyen des projets routiers de l'Etat permet de révéler les difficultés rencontrées dans l'exécution des grands projets, de tirer des leçons à partir des informations collectées sur le terrain et partager les expériences avec l'ensemble des acteurs que sont les collectivités territoriales (les mairies), le ministère des Infrastructures et les entreprises en charge de l'exécution des projets.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Le Pays

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.