Togo: Une plate forme virtuelle pour le réseautage des femmes

18 Janvier 2019

Après le Sénégal, le Mali, le Burkina et la Côte d'Ivoire, la Cédéao a lancé vendredi à Lomé le projet '50 millions de femmes ont la parole'.

L'objectif est de renforcer l'autonomisation des femmes à travers la création d'une plate forme virtuelle pour le réseautage, le partage et l'accès aux informations financières et non financières en vue de la création et du développement de leurs entreprises.

Ce projet qui durera trois ans et qui est en phase avec l'Agenda 2063 de l'Union africaine, concernera différents pays des trois communautés sous régionales, à savoir : COMESA, Cédéao et EAC.

'A travers ce projet novateur, il s'agit de faire en sorte que les femmes qui font des affaires au Togo ne se limite pas simplement à rester dans le carcan togolais mais qu'il y ait plus d'ouverture et plus d'opportunité dans le financement des différents projet' a déclaré le représentant de la Commission de la Cédéao au Togo, Garba Lompo.

Pour Tchabinandi Yentcharé Kolani, la ministre de l'Action sociale de la Promotion de la femme, cette initiative est de nature à renforcer l'autonomie et la compétitivité des femmes entrepreneurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.