Cote d'Ivoire: Koumassi - Cissé Bacongo lance une vaste opération de déguerpissement et d'assainissement

18 Janvier 2019

Le nouveau maire de la commune de Koumassi, Cissé Ibrahim Bacongo, est déjà au travail. Il entend donner fière allure à sa commune.

Ainsi depuis quelque temps, les locaux de la mairie sont en chantier pour offrir un meilleur cadre de travail aux agents. Tous les bureaux, la clôture, la salle de mariage, etc. sont en réfection. Une salle d'attente pour les mariés et un réfectoire sont en construction. Le service technique de la mairie fait également peau neuve.

En outre, deux types d'actions sont engagés pour donner à la commune une fière allure. Une vaste opération de déguerpissement qui sera suivie d'embellissement des abords des routes et édifices publics. Ceci, en vue d'assainir les alentours des écoles et faciliter une fluidité routière, et une opération d'assainissement pour permettre aux eaux fluviales d'être évacuées jusqu'à l'exutoire d'Anoumabo.

Les magasins et constructions anarchiques qui obstruent l'entrée de ces établissements ont été détruits. Les maquis-bars qui gênent la quiétude des malades et des élèves ont purement et simplement supprimés. Les magasins autour du cimetière municipal n'ont pas été épargnés.

L'opération a commencé par l'hôpital général de Koumassi. Par la suite, les alentours des groupes scolaires (Pangolin, Seller, Lagune, Lac) ont été dégagés. Le grand carrefour de Koumassi n'a pas échappé à cette opération. D'ailleurs, la mairie envisage déplacer les gares routières de cet espace sur un autre site. Le principe est acquis. De même que les vendeurs de bois se trouvant derrière le cimetière.

« Cette opération n'est dirigée contre personne. Elle n'a ni coloration politique, religieuse ou ethnique. L'objectif, c'est de créer un environnement de quiétude pour un apprentissage de qualité. Autour des écoles sont construits des magasins, bars, caves, dépôts de boissons alcoolisées, etc. Ces magasins construits autour de ces établissements appartenaient à des promoteurs privés avec la complicité du Conseil de gestion des établissements scolaires (Coges) ou ce sont des initiatives personnelles sur le domaine public et parfois sur l'emprise des infrastructures d'assainissement », explique Guy-Charles Wayoro, directeur de cabinet de la mairie de Koumassi.

Selon lui, « tous ceux qui sont concernés par l'opération ont reçu des mise en demeure. La méthode du maire a été toujours la concertation et la négociation afin d'expliquer les choses clairement. Pour le maire, chacun pourra faire son commerce mais sur les sites adéquats et non dans l'anarchie et le désordre », a-t-il confié.

Cissé Bacongo entend traduire ainsi en acte son slogan de campagne « Koumassi autrement, c'est possible ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.