19 Janvier 2019

Maroc: Habib El Malki - Le Royaume est attaché à sa stratégie de partenariat avec l'UE

Federica Mogherini : Le Maroc est un acteur clé sur des questions cruciales relatives à la gestion du climat et des migrations

La Haute représentante de l'Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Federica Mogherini a souligné, jeudi à Rabat, l'importance de renforcer les relations bilatérales et d'engager une réflexion sur la mise en place d'un nouveau partenariat couvrant divers domaines.

Lors d'entretiens avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, Mme Mogherini a souligné que l'adoption à une grande majorité de l'accord agricole entre le Maroc et l'UE par le Parlement européen "témoigne de la confiance de l'UE à l'égard du rôle important joué par le Maroc aux niveaux régional, continental et international et de la stabilité et la démocratie dont jouit le Royaume", notant que cette adoption constitue également le résultat de l'action commune et de la coordination entre les deux parties.

Selon un communiqué de la Chambre des représentants, Mme Mogherini a affirmé que "le Maroc n'est pas seulement un acteur clé au niveau bilatéral, mais également au niveau international sur des questions cruciales relatives à la gestion du climat et des migrations", se félicitant du retour du Royaume à l'Union africaine et sa contribution à la réussite du premier sommet arabo-européen prévu prochainement.

"Le rôle du Royaume du Maroc dans ses relations avec l'Europe et l'Afrique revêt plusieurs dimensions, englobant notamment l'aspect économique et sécuritaire, mais également l'aspect relatif à la gestion de la chose religieuse", a-t-elle noté.

De même, elle a indiqué que l'UE encourage toutes les parties à adhérer aux efforts des Nations unies pour le règlement de la question du Sahara, faisant part de la volonté de l'UE de trouver une solution durable et définitive à ce conflit de longue date.

Pour sa part, M. El Malki a salué le soutien de la Haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité à l'Accord agricole entre le Maroc et l'UE, se félicitant de l'importance du dialogue parlementaire maroco-européen et du rôle de la Commission parlementaire mixte dans la mise à nu des contrevérités colportées par les ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume.

De même, il a indiqué que "le Maroc et l'Europe ne sont pas seulement unis par des intérêts économiques communs, mais également des intérêts géostratégiques liés à la sécurité, à la stabilité et à la lutte contre le terrorisme et l'immigration et les défis auxquels sont confrontés le bassin méditerranéen et le continent africain".

"Le Maroc est attaché à sa stratégie de partenariat avec l'Union européenne et nous devons capitaliser les acquis pour donner un nouvel élan à cette coopération", a-t-il poursuivi, appelant dans ce sens à évaluer le partenariat actuel entre les deux parties, dans le cadre du Statut avancé, afin d'explorer de nouvelles voies de coopération, tenant compte du développement qu'ont connu le Maroc et l'UE ces dernières années et des mutations sur la scène régionale et internationale, dans la perspective de développer un nouveau partenariat, d'où la nécessité d'approfondir le dialogue politique afin d'établir des bases solides de coopération.

Dans ce cadre, il a passé en revue les acquis institutionnels, politiques, économiques, sociaux et environnementaux réalisés par le Royaume depuis l'adoption de la Constitution de 2011, notant que "le Maroc et l'Europe partagent les mêmes valeurs de démocratie et de l'État de droit".

En ce qui concerne la question de l'intégrité territoriale du Royaume, M. El Malki a souligné l'engagement du Maroc à soutenir les efforts des Nations unies pour trouver une solution définitive à ce conflit artificiel, rappelant l'initiative lancée par SM le Roi Mohammed VI à l'occasion du 43-ème anniversaire de la Marche Verte et appelant l'Algérie à entamer un dialogue sans conditions préalables pour le traitement de l'ensemble des dossiers entravant le développement des relations bilatérales et la réalisation des aspirations des peuples de la région relatives à l'édification du Grand Maghreb.

Maroc

Le Venezuela exprime sa reconnaissance au Maroc

Caracas veut établir de bonnes relations de coopération avec le Royaume Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.